•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une partie du toit de la maternité porcine à Béarn s'effondre

Une ouverture béante est visible dans la toiture.

Le toit de la ferme a cédé sous le poids de la neige

Photo : Radio-Canada / Tanya Neveu

Emily Blais

Une partie du toit de la maternité porcine à Béarn, au Témiscamingue, s'est affaissé dans la nuit de vendredi à samedi.

C'est la section de la gestation en groupe, où les truies sont en liberté, qui s'est effondrée.

Selon Richard Vigneault du service des Communications corporatives d'Olymel, aucun employé n'a été blessé.

On sait que les maternités porcines [des Fermes] boréales peuvent contenir 2 300 truies environ. On me rapporte que c'est une partie seulement qui aurait été affectée. Tous nos gens sont sur place pour faire les évaluations nécessaires, explique Richard Vigneault.

La maternité porcine de la Coop fédérée et Olymel, de Béarn, au Témiscamingue.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La maternité porcine de la Coop fédérée et Olymel, de Béarn, au Témiscamingue.

Photo : Radio-Canada / Gracieuseté La Coop fédérée

Des truies et porcelets pourraient être transportés vers les autres maternités porcines du Témiscamingue.

Les toits des installations situées à Saint-Eugène-de-Guigues, Fugèreville et Lorrainville seront aussi inspectés.

L'entreprise ne sait pas pour le moment si le toit s'est effondré sous le poids de la neige ou en raison d'un problème de structure.

Abitibi–Témiscamingue

Animaux