•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des pierres taillées autochtones suspendent les travaux d’un gazoduc

Les deux pierres taillées autochtones retrouvées sur le terrain, selon le clan Unist'ot'en.
Des outils en pierre taillée Photo: Clan Unist'ot'en
Radio-Canada

Les travaux du gazoduc Coastal GasLink, en Colombie-Britannique, ont été suspendus pendant que sont examinées des plaintes concernant deux pierres taillées autochtones qui auraient été retrouvées sur le camp devant loger des employés.

Le clan Unist’ot’en de la Première Nation Wet’suwet’en affirme avoir découvert ces deux objets culturels sur ce terrain situé près de Houston dans le nord de la province.

« C’est une confirmation scientifique connue des peuples Wet'suwet'en et Unist'ot'en, qu’il s’agit d’un site spirituel et culturel important », dit Anne Spice, une porte-parole d’un campement de manifestants contre le gazoduc installé non loin.

Elle affirme que des personnes appuyant les Premières Nations ont découvert les pierres taillées en fouillant le terrain le soir, une fois les ouvriers partis.

La compagnie TransCanada, à qui appartient Coastal GasLink, dit avoir volontairement arrêté ses travaux pour examiner la plainte autour de ces objets trouvés.

Le pipeline entend transporter du gaz naturel de l’intérieur de la province vers la côte pour y être liquéfié avant d’être envoyé en Asie.

Début janvier, 14 manifestants appuyant des plaintes de Premières Nations ont été arrêtés par la police.

Colombie-Britannique et Yukon

Autochtones