•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Dernière ligne droite avant l'ouverture du Carré Saint-Laurent

Vue du neuvième étage du Carré Saint-Laurent, qui accueillera entre 700 et 900 employés d'Immigration, Diversité et Inclusion Québec. Photo: Radio-Canada / Benoît Chapdelaine
Jérôme Labbé

Les Montréalais pourront bientôt manger, boire et déambuler dans un nouvel immeuble en construction à l'angle du boulevard Saint-Laurent et de la rue Sainte-Catherine. Radio-Canada a eu accès au chantier de 115 millions de dollars de la Société de développement Angus (SDA).

Lentement, mais sûrement, le boulevard Saint-Laurent change de visage depuis 10 ans entre le boulevard René-Lévesque et la rue Sainte-Catherine. Les façades en pierre des immeubles démolis au nord du Monument-National sont en partie reconstruites ou reproduites.

Derrière elles se profile une nouvelle tour de verre de neuf étages, qui accueillera dès juin des fonctionnaires du ministère de l'Immigration, de la Diversité et de l'Inclusion du Québec (MIDI).

Les vitres du Carré Saint-Laurent laissent place, au rez-de-chaussée, à une devanture faite de briques et de pierres grises de Montréal.Le Carré Saint-Laurent a été construit en respectant l'architecture historique de « la Main ». Photo : Radio-Canada / Jean-Sébastien Cloutier

De 700 à 900 employés, actuellement répartis dans six lieux montréalais, seront regroupés en un seul et même emplacement de 140 000 pieds carrés.

Des ouvriers travaillent sur une nacelle, suspendue entre les étages.Vue du neuvième étage du Carré Saint-Laurent, qui accueillera entre 700 et 900 employés d'Immigration, Diversité et Inclusion Québec. Photo : Radio-Canada / Benoît Chapdelaine

Après plusieurs décennies passées dans la caserne de la place D'Youville, le Centre d'histoire de Montréal doit aussi déménager sur le site en 2021. Pour symboliser son renouveau, il changera de nom. Le « MEM », pour « Mémoire des Montréalais », s'établira au premier étage du complexe du Carré Saint-Laurent. La salle principale sera entourée d'immenses fenêtres avec vue sur le quartier.

La porte est drapée d'un immense drap rouge.L'entrée du futur musée « Mémoire des Montréalais », qui s'installera au Carré Saint-Laurent en 2021. Photo : Radio-Canada / Jean-Sébastien Cloutier

D'ici là, une trentaine de restaurateurs indépendants s'installeront au rez-de-chaussée, dans un hall de 20 000 pieds carrés par 20 pieds de haut. L'espace s'ouvrira directement sur la rue en été. Au menu : des mets reflétant la diversité culturelle de Montréal.

Des ouvriers s'affairent sur le site.Le hall alimentaire, au rez-de-chaussée, fera la part belle à la diversité culinaire de Montréal. Une trentaine de restaurateurs s'y installeront. Toutefois, aucune franchise n'y sera admise. Photo : Radio-Canada / Jean-Sébastien Cloutier

« Ce sont des clins d'œil qu'on n'avait pas prévus », admet le président de la SDA, Christian Yaccarini, à qui l'on doit également le « 2-22 », de l'autre côté de « la Main ». « J'ai le Centre d'histoire, j'ai le ministère de l'Immigration, j'ai la bouffe des immigrants... Ça fait un beau clin d'œil sur le boulevard Saint-Laurent, sur l'histoire de la ville. »

Après 11 ans de négociations, de conception, de construction, M. Yaccarini est fier du résultat. « On intervenait dans un quartier sensible à tous les égards : patrimonial, social, économique », rappelle-t-il. « Il fallait y aller avec de la dentelle. »

La SDA s'attend à ce que trois millions de visiteurs transitent chaque année par le Carré Saint-Laurent. Rien de moins.

La Place des Arts enneigée.Le Carré Saint-Laurent offrira une vue imprenable sur le Quartier des spectacles. Photo : Radio-Canada / Jean-Sébastien Cloutier

Pour que le Carré Saint-Laurent devienne réalité, la SDA n'a pas travaillé seule. L'architecture du bâtiment a été confiée à la firme Provencher_Roy; la structure et l'ingénierie civile, à SNC-Lavalin; les travaux de construction, à Pomerleau; tandis que la mécanique et l'électricité ont été assurées par SMI-Enerpro.

Une vue extérieure du chantier, au coin de la rue Sainte-Catherine Ouest et de la rue Clark.La construction du Carré Saint-Laurent avait été confiée à la firme Pomerleau. Photo : Radio-Canada / Jean-Sébastien Cloutier

Dans le paysage, toutefois, une incongruité demeure. Tel un village gaulois, le Café Cléopâtre – un bar de danseuses nues – a résisté à l'expropriation, ses propriétaires ayant contraint le promoteur à revoir ses plans quand il a voulu acheter l'immeuble au début des années 2010.

Depuis, une autre version du projet a été développée par la SDA, si bien que le célèbre café se retrouve maintenant encastré dans le Carré Saint-Laurent. Un autre clin d'œil, en quelque sorte, au passé de Montréal : celui du Red Light des années 1920 aux années 1960.

« Je dois dire que je n'étais pas satisfait au début », avoue le directeur du projet pour la SDA, Philippe Lamarre. « Mais je regarde le résultat en fin de course [et je me dis que], d'une certaine façon, ça a évité que ça aseptise la rue. C'est quelque chose de très différent. C'est une bizarrerie, mais les plus belles villes du monde ont des bizarreries, et ça fait partie de celles-là. »

Le contraste est évident entre le Carré Saint-Laurent, vitré, et le Café Cléopâtre, fait de pierres grises typiquement montréalaises.Le Carré Saint-Laurent a été construit autour du Café Cléopâtre. Ses propriétaires n'ont jamais voulu vendre leur bâtiment. Photo : Radio-Canada / Jean-Sébastien Cloutier

La SDA prévoit par ailleurs une deuxième phase au Carré Saint-Laurent : une tour de 17 étages, dans laquelle on pourrait retrouver des unités d'habitation ou, pourquoi pas, un hôtel.

Cette tour sera érigée le long de la rue Sainte-Catherine, au-dessus de la foire gourmande et en face de la future patinoire réfrigérée de l'Îlot Clark – un autre projet qui devrait théoriquement être achevé cette année.

Des roulottes de chantier, une grue, des conteneurs, du bois, etc.L'esplanade Clark, où l'on devrait éventuellement trouver une immense patinoire réfrigérée, un chalet pour lacer et bien d’autres choses encore. Photo : Radio-Canada / Jean-Sébastien Cloutier

La construction de cette tour résidentielle devrait normalement mettre un terme aux activités de la SDA dans le Quartier des spectacles.

Avec la collaboration de Jean-Sébastien Cloutier et Benoît Chapdelaine

Grand Montréal

Société