•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Voyez les coulisses de la nouvelle mouture d’Alegría, du Cirque du Soleil

Des artistes du Cirque du Soleil prennent la pose sur scène, en costumes et en action, dans le décor du spectacle.
Pour les 25 ans du spectacle, Alegría reprendra vie. Photo: Courtoisie, Daniel Desmarais
Radio-Canada

Vingt-cinq ans après la création du spectacle Alegría, le Cirque du Soleil retravaille son classique. Radio-Canada a pu aller en coulisses pendant les répétitions, à deux mois de la première, qui aura lieu le 18 avril, sous le grand chapiteau du Vieux-Port de Montréal.

Alegría a permis au Cirque du Soleil de forger son identité et d’atteindre une renommée mondiale. Il a tourné 19 ans, dans 225 villes, et a atteint 14 millions de spectateurs.

Les artisans de la nouvelle mouture veulent présenter une œuvre différente.

Les acrobates sont regroupés sur scène et reçoivent des instructions. Répétition d'Alegría, du Cirque du Soleil, le 12 février 2019 Photo : Radio-Canada / Jean-Philippe Proulx

On veut vraiment que les gens soient surpris par ce qu’ils vont voir, et qu’ils oublient l’ancien aussi, sans l’oublier complètement.

Daniel Ross, directeur de création

C’est l’occasion parfaite d’actualiser l’œuvre. Sans trop la politiser, on s’inspire des courants sociaux actuels.

Une structure couleur bronze est accrochée au plafond.Une partie des décors du spectacle Alegría, du Cirque du Soleil Photo : Radio-Canada / Jean-Philippe Proulx

Alegría raconte l’histoire d’un royaume en perdition : le roi a disparu, et le peuple se cherche une nouvelle direction, résume le metteur en scène, Jean-Guy Legault.

Dans cet esprit, tu as le fou du roi qui décide que c’est lui qui va être le nouveau leader. Bon, un fou qui cherche à prendre le pouvoir, ça sonne assez familier aujourd’hui. On a l’impression que ça se passe un peu partout.

Jean-Guy Legault, metteur en scène
Un acrobate saute sur scène, pendant que ses collègues le regardent.Répétition d'Alegria, du Cirque du Soleil, le 12 février 2019 Photo : Radio-Canada / Jean-Philippe Proulx

Daniel Ross, directeur de création, explique que c'est l'occasion de revisiter des thèmes « qui sont encore très actuels : la recherche du pouvoir, les grands vents de changements sociaux, le passage de l’ombre à la lumière… »

Une femme assise sable un morceau de bois,Une femme travaille sur les décors d'Alegria, du Cirque du Soleil Photo : Radio-Canada / Jean-Philippe Proulx

Tout a été revu. La musique a été rafraîchie; de nouvelles voix ont été enregistrées.

À deux mois de la première, la chanson Alegría est toujours en chantier.

L'homme est assis sur un divan, un casque d'écoute sur la tête et un micro dans les mains.Jean-Phi Goncalves est le directeur musical et l'arrangeur pour Alegria, du Cirque du Soleil Photo : Radio-Canada / Jean-Philippe Proulx

C’est un gros morceau. C’est un morceau délicat à toucher, et je pense qu’à date, je dois avoir huit versions de la chanson, raconte Jean-Phi Goncalves, directeur musical et arrangeur du spectacle.

Les trois costumes colorés sont suspendus près d'un rideau noir. Quelques costumes du spectacle Alegria, du Cirque du Soleil Photo : Radio-Canada / Jean-Philippe Proulx

Les costumes ont été conçus avec des matériaux plus légers.

Avec des bâtons entrecroisés, quatre acrobates soutiennent une pyramide de trois personnes, dont la dernière se tient par une main, la tête à l'envers.Répétition d'Alegria, du Cirque du Soleil, le 12 février 2019 Photo : Radio-Canada / Jean-Philippe Proulx

Même les acrobates sont plus agiles.

C’est du moins ce qu’affirme Émilie Therrien, qui était de la première mouture du spectacle et qui aujourd’hui est responsable de la modernisation des numéros.

Deux acrobates font le grand écart sur le sol. Répétition du spectacle Alegria, du Cirque du Soleil, le 12 février 2019 Photo : Radio-Canada / Jean-Philippe Proulx

Ils sont beaucoup plus forts que nous il y a 25 ans pour ce qui est de la technique des acrobaties, indique Émilie Therrien. Elle souligne également l’impressionnant bagage en jeu et en danse des acrobates.

Alegría sera présenté à Montréal à partir du 18 avril, et à Gatineau à partir du 1er août.

Avec les informations de Catherine Richer et de Julie Jasmine Boudreau

Grand Montréal

Spectacles