•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vandalisme d’abribus à l’Université de Sherbrooke

Un abribus est aspergé de peinture rouge.
Des abribus ont été vandalisés à l'Université de Sherbrooke. Photo: Courtoisie
Radio-Canada

Des abribus de la Société de transport de Sherbrooke (STS) situés au débarcadère de l'Université de Sherbrooke ont été vandalisés jeudi soir.

De la peinture rouge a été trouvée sur le sol du débarcadère et dans trois abribus neufs, récemment installés. Beaucoup de verre brisé a aussi été trouvé par terre, provenant possiblement de bouteilles de vitre.

André Marsan, vice-président du syndicat des chauffeurs de la STS, soupçonne que ce sont les 5 à 7, tenus tous les jeudis sur le campus de l’Université de Sherbrooke, qui sont en cause. Les chauffeurs y constatent souvent des débordements. Encore hier, quelques étudiants ont été expulsés des autobus qui quittaient le campus.

Quand le 5 à 7 se termine, habituellement, les étudiants sont fort éméchés. Donc, on vit régulièrement des problématiques sur le terminus et à l’intérieur des autobus. Hier, je pense que ça a culminé.

André Marsan, vice-président du syndicat des chauffeurs de la STS

Le représentant du syndicat déplore que, malgré les nombreuses mesures mises en place par l’Université de Sherbrooke, par la fédération étudiante de l’Université et par la STS, la situation ne s’améliore pas. Je pense qu’on est la seule société de transport à travers le Québec qui vit cette problématique-là actuellement.

M. Marsan espère que les contrevenants seront appréhendés grâce aux caméras de surveillance de l’Université de Sherbrooke et que la STS n’aura pas à payer les coûts de nettoyage.

Estrie

Enseignement universitaire