•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Dépendance chez les Premières Nations : Bonnardel s'excuse

Le chef du conseil de bande d'Ekuanitshit, Jean-Charles Piétacho, lors de la visite des participants de l'expédition Canada C3
Le chef du conseil de bande d'Ekuanitshit, Jean-Charles Piétacho. Photo: Canada C3 / Jo-Ann Wilkins
Marie-Jeanne Dubreuil

Le chef de la communauté d'Ekuanitshit, Jean-Charles Piétacho, se dit prêt à tourner la page après que le ministre des Transports, François Bonnardel, lui eut offert ses excuses pour des propos qu'il a tenus en 2011.

M. Bonnardel a présenté ses excuses dans une lettre adressée au chef Piétacho et à toute sa communauté datant du mois de décembre dernier.

Extraits de la lettre de François Bonnardel à la communauté innue d’Ekuanitshit :

« J’ai [...] soulevé des problèmes sociaux vécus dans certaines communautés sur la Côte-Nord, un sujet qui me préoccupe depuis plusieurs années. »

« Je comprends que mes propos de l’époque ont pu vous froisser, ainsi que certains membres de votre communauté. Si vous vous êtes sentis blessés par les questions posées au gouvernement de l’époque, sachez qu’il n’en était aucunement de mon intention et je m’en désole sincèrement. »

« Je vous adresse cette lettre pour bien marquer mon intention de contribuer à l’esprit de réconciliation que le nouveau gouvernement veut imprimer à ses relations avec les Premières Nations et leurs représentants. »

Le conflit entre le ministre et la communauté innue remonte à plus de sept ans. À l’époque, 2,5 millions de dollars avaient été versés à la communauté d'Ekuanitshit en redevances dans le cadre du projet hydroélectrique de la Romaine.

La communauté avait divisé cette somme entre ses membres adultes, qui avaient reçu 3000 $ chacun. Le ministre Bonnardel, alors député pour l’ADQ, avait critiqué cette décision, prétendant que la communauté était minée par l'alcoolisme et la toxicomanie.

Le député caquiste de Granby François Bonnardel François Bonnardel, député de Granby et ministre des Transports du Québec Photo : Radio-Canada

Il a traité ma communauté de toxicomanes et d’alcooliques, mais ça a été généralisé. En plus, il contestait une décision prise de façon communautaire.

Jean-Charles Piétacho, chef du conseil de bande d'Ekuanitshit

M. Piétacho ne nie pas les problèmes de dépendance au sein de sa communauté. Il déplore cependant la généralisation employée dans les propos de François Bonnardel.

Le chef a depuis multiplié les efforts pour que le député revienne sur ses paroles.

Lors d'une rencontre avec François Legault, en novembre 2018, Jean-Charles Piétacho avait évoqué le sujet.

Je lui ai dit : “Dans le contexte où j’ai un litige avec le ministre des Transports, comment pouvons-nous parler de réconciliation?”

Jean-Charles Piétacho, chef du conseil de bande d'Ekuanitshit

Selon M. Piétacho, le premier ministre se serait rapidement engagé à rectifier la situation. Chef, je m’en occupe! lui aurait-il dit.

Moins d'un mois plus tard, le ministre Bonnardel envoyait officiellement ses excuses à la communauté d'Ekuanitshit.

Pour Jean-Charles Piétacho, le dossier est aujourd'hui clos. Dans une lettre envoyée au cabinet de M. Bonnardel, le chef innu se dit prêt à travailler avec le ministre des Transports sur les dossiers qui touchent sa communauté.

Avec les informations de Djavan Habel-Thurton.

Autochtones

Politique