•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Eau Secours salue la gestion de l'eau à Rivière-du-Loup

Un robinet avec une goutte.

Les résidents font face à une interruption de l'alimentation en eau.

Photo : Radio-Canada/Simon-Marc Charron

Radio-Canada

La Ville de Rivière-du-Loup devient la quatrième municipalité québécoise à être certifiée Communauté bleue par le groupe Eau Secours.

Les trois autres villes sont Amqui, Danville et Nicolet.

Eau Secours explique que la Rivière-du-Loup s'est qualifiée pour une telle certification en raison de l'adoption récente d'une résolution par laquelle elle s'engage à reconnaître le droit humain à l'eau.

La mairesse de Rivière-du-Loup, Sylvie Vignet, écoute la directrice générale du groupe Eau Secours, Alice-Anne Simard, lors de la désignation de sa ville comme une « communauté bleue »

La mairesse de Rivière-du-Loup, Sylvie Vignet, écoute la directrice générale du groupe Eau Secours, Alice-Anne Simard, lors de la désignation de sa ville comme une «communauté bleue»

Photo : Gracieuseté - Ville de Rivière-du-Loup

L'organisme note également l'engagement de la Ville en faveur d'un réseau de distribution et de traitement de l'eau détenu et opéré par le secteur public. Eau Secours souligne enfin l'engagement de Rivière-du-Loup à éliminer progressivement la vente d'eau embouteillée dans les édifices municipaux et lors des évènements qu'elle organise.

L'eau embouteillée provient souvent des réseaux municipaux d'eau potable. Les citoyens paient pour [le traitement de] cette eau et ils paient de nouveau pour le recyclage ou l'enfouissement des bouteilles de plastique à usage unique.

Sylvie Vignet, mairesse de Rivière-du-Loup

En entrevue à la radio de Radio-Canada, la mairesse Vignet a expliqué que sa Ville a déjà commencé à appliquer sa décision de ne plus recourir à de l'eau dans des bouteilles en plastique à usage unique.

Dans cet esprit, elle dit que les services municipaux étudient diverses options pour accroître le nombre d'abreuvoir ou de points de ravitaillement en eau potable.

La mairesse de Rivière-du-Loup Sylvie Vignet.

La mairesse de Rivière-du-Loup Sylvie Vignet.

Photo : Radio-Canada / Patrick Bergeron

Elle ne cachait pas sa fierté de voir les efforts de sa ville pour protéger l'eau et l'environnement reconnus par un organisme qui milite dans ce domaine depuis des années.

Pour elle, il s'agit-là de la fierté de prendre en charge notre environnement dans notre ville.

La mairesse promet d'autres initiatives du même genre, notamment pour accroître l'efficacité énergétique de la ville pour ainsi contribuer aux efforts de réduction des gaz à effet de serre.

Bas-Saint-Laurent

Environnement