•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des employés municipaux de Forestville ont subi des erreurs administratives

Ville de Forestville
Ville de Forestville Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

De nombreuses irrégularités et erreurs se sont produites dans la gestion administrative de la Municipalité de Forestville entre 2009 et 2016.

Un rapport confidentiel de la firme Raymond Chabot Grant Thornton, dont Radio-Canada a obtenu copie, révèle des erreurs liées, entre autres, à la paie et aux vacances.

La municipalité de Forestville a commandé ce rapport en 2017 après que l'ancien directeur général ait signalé certaines situations préoccupantes au sein de l'administration.

Le rapport révèle entre autres qu’un employé de la Municipalité n'a pas reçu d'augmentation de salaire rétroactive sur une période de deux ans et demi même si son contrat de travail le permettait.

De plus, les salaires de cinq employés du service incendie ont été augmentés sans raison après le changement d’un logiciel administratif. Pendant un an, deux employés du service incendie ont également profité d'une semaine de vacances de plus que le prévoyait leur contrat de travail.

Toutefois, le rapport ne précise pas si les erreurs se sont répétées ni pendant combien de temps elles ont duré au cours de cette période.

Le rapport n'indique pas non plus si les erreurs ont entraîné des coûts supplémentaires ou non pour les contribuables de Forestville.

La mairesse de Forestville, Micheline Anctil, assise à son bureauLa mairesse de Forestville, Micheline Anctil Photo : Radio-Canada / Benoit Jobin

Une « mauvaise interprétation »

La mairesse Micheline Anctil affirme que ces erreurs auraient été commises en raison d'une mauvaise compréhension des conventions de travail. La mairesse ajoute que les irrégularités ont rapidement été corrigées.

Plusieurs de ces erreurs-là sont à l’origine d'une mauvaise interprétation. Il n'y a pas de malveillance, mais il y a une interprétation qui était erronée.

Micheline Anctil, mairesse de Forestville

Les employés qui ont fait ces erreurs n’ont pas subi de mesures disciplinaires.

Pour le professeur à l'Université du Québec à Chicoutimi, Vincent Morin, ces erreurs n'ont pas été commises de mauvaise foi et pourraient se répéter dans d'autres municipalités. On parle d'une municipalité qui a une petite équipe de gestion. Souvent, les systèmes de comptabilité ne sont pas aussi élaborés. Les gens ont à gérer plusieurs départements en même temps. Ils font souvent de leur mieux. Même dans les grandes municipalités, si on faisait le même exercice, on décèlerait sûrement des erreurs.

L'ancien directeur général de Forestville de 2013 à 2017, Daniel Brochu, n'a pas souhaité émettre de commentaires.

Côte-Nord

Politique municipale