•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cafouillage à propos d'une mise en demeure à Pessamit

Au bout d'un champ enneigé, quelques maisons sont alignées.
Des maisons de la communauté innue de Pessamit Photo: Radio-Canada / Benoit Jobin
Radio-Canada

Ce n'est pas le Conseil des Innus de Pessamit qui met en demeure le chef de police de la communauté, contrairement à ce qui était indiqué jeudi dans un communiqué de presse du conseil de bande.

C'est plutôt le chef René Simon, le conseiller Gérald Hervieux et le directeur général Jean-Claude Vollant qui ont déposé la mise en demeure, à titre individuel, contre Jean-Sébastien Bacon-Vollant.

Les trois hommes somment le chef de police de Pessamit de se rétracter et de s'excuser de propos faits dans une déclaration sous serment et qu'ils jugent diffamatoires.

Dans cette déclaration, le chef de police Jean-Sébastien Bacon-Vollant, dit être victime de pressions politiques pour signer l'annulation de l'élection du conseiller Jérôme Bacon-St-Onge.

Côte-Nord

Procès et poursuites