•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vision zéro : des tables rondes citoyennes loin des caméras

L'hôtel de ville de Trois-Rivières.
L'hôtel de ville de Trois-Rivières. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Les journalistes ne pourront pas enregistrer ou filmer les tables rondes des citoyens lors des consultations publiques au sujet de Vision zéro, à Trois-Rivières. À la veille de la première consulation, la Fédération professionnelle des journalistes du Québec section Mauricie dénonce cette décision.

Les membres des médias pourront assister aux tables rondes citoyennes, mais sans capter les échanges avec leurs micros.

La Ville de Trois-Rivières estime qu’en agissant de la sorte, elle permet aux citoyens de s’exprimer librement sans se sentir intimidés par la présence des caméras, mais, pour ce faire, elle brime la liberté de la presse, déplore la FPJQ section Mauricie, par voie de communiqué.

La FPJQ section Mauricie soutient queles citoyens qui participent à ces séances sont conscients qu’ils se trouvent dans des lieux publics et qu'ils participent à des échanges publics et que l’accès complet à ces discussions est nécessaire pour bien informer la population sur ce sujet controversé.

Nous exigeons de la Ville de Trois-Rivières qu'elle laisse les journalistes faire leur travail avec tous les outils dont ils ont besoin pour bien le faire et informer la population adéquatement.

Stéphane Giroux, président de la FPJQ

On a fait appel à des gens qui ont de l’expertise en consultations délicates et ils nous ont recommandé de faire en sorte que les journalistes aient accès à toute la partie information, [...] donc la présence des journalistes est permise, mais on nous dit qu’il y a des gens que ça intimide, que ça gêne de voir des caméras, a expliqué le conseiller municipal Denis Roy, un des organisateurs des consultations publiques, en entrevue à Facteur matinal.

Ce n’est pas de la mauvaise foi et on n’essaie pas de cacher rien, parce que les journalistes vont pouvoir être là.

Denis Roy, conseiller municipal à Trois-Rivières

La FPJQ section Mauricie affirme avoir contacté la Ville dans l’espoir qu’elle revoie sa décision, en vain. Les consulations publiques ont lieu les 16 et 23 février.

Mauricie et Centre du Québec

Politique municipale