•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Jeux du Canada, l’espoir d’un souffle économique

Des lettres épellent le nom de la ville de Red Deer sur une étendue enneigée. À l'arrière, de hauts bâtiments se dressent.

Red Deer compte sur les Jeux du Canada pour sortir de l'ombre.

Photo : Radio-Canada / Tiphanie Roquette

Tiphanie Roquette

Environ 3600 athlètes et leur entourage ont rendez-vous du 15 février au 3 mars, à Red Deer, au centre de l'Alberta, pour participer aux Jeux du Canada. Si les espoirs de médailles occuperont l'esprit des sportifs, celui des habitants de la ville le sera par les rêves d'un rebond économique nourris par les Jeux.

Le restaurant ABC Country est encore décoré de rose pour la Saint-Valentin. Dans quelques heures, les chandails de hockey vont cependant remplacer les coeurs au mur.

Le propriétaire, Charles Leclair, un Franco-Manitobain, espère faire de son établissement le quartier général de la délégation manitobaine et de tous ses supporteurs.

Un homme se tient devant une salle de restaurant décorée de coeurs.

Le propriétaire du restaurant ABC Country à Red Deer, Charles Leclair, joue sur ses relations manitobaines pour attirer de la clientèle pendant les Jeux du Canada.

Photo : Radio-Canada / Tiphanie Roquette

Le personnel a été prévenu que les deux prochaines semaines risquent d’être occupées. Les stocks de nourriture ont été augmentés. Charles Leclair reste cependant d’un optimisme mesuré.

Ça donne toujours le potentiel d'avoir de la nouvelle clientèle. C'est difficile de mesurer d’avance ce qui va arriver parce que la ville a planifié beaucoup d'événements, explique-t-il.

Notre dossier sur les Jeux du canada 2019 à Red Deer en Alberta

Une ville qui souffre

Charles Leclair n’a pas trop souffert de la morosité économique ambiante, mais dans ses discussions, il a constaté que les commerçants tirent la langue.

Nos voisins, ça a fait mal. Nos fournisseurs aussi nous disent que ça ne va pas bien.

Charles Leclair, propriétaire du restaurant ABC Country, à Red Deer

La directrice de l’Association des commerçants du centre-ville de Red Deer, Amanda Gould, est d’accord. Entre l’économie albertaine en berne, le mois de janvier, d'habitude plus lent, et les températures glaciales de février, « c’est difficile, très difficile ».

Des millions de dollars de retombées

Les commerçants comptent capitaliser sur les Jeux du Canada pour faire sonner leur tiroir-caisse.

En plus des compétitions sportives, des concerts et différentes activités pour les petits et les grands sont organisés tous les jours au centre-ville.

Comment transformer ces activités en ventes? C’est notre but principal, explique Amanda Gould.

Un panneau souhaite la bienvenue au centre-ville de Red Deer dans les deux langues officielles.

Le centre-ville de Red Deer s'est doté de panneaux de signalisation bilingue.

Photo : Radio-Canada / Tiphanie Roquette

La Ville s'attend à un afflux de 20 000 visiteurs et à des retombées économiques directes de 130 millions de dollars.

Pour la mairesse Tara Veer, l’élan économique des Jeux du Canada s’est déjà fait sentir. Pour accueillir les visiteurs, la Ville a créé une nouvelle place où se dérouleront les activités culturelles durant les Jeux, mais aussi d'autres à venir.

Des panneaux de métal aux inscriptions bilingues bordent une rampe vers la place Gary W Harris.

La nouvelle place des célébrations de Red Deer accueillera des activités culturelles pendant toute la durée des Jeux.

Photo : Radio-Canada / Tiphanie Roquette

Une nouvelle signalisation bilingue a été mise en place. Un centre sportif a été construit au Collège de Red Deer.

Les Jeux ont aussi été un catalyseur pour des projets communautaires que nous avions, ajoute Tara Veer.

La compétition a donc été utile pour demander aux gouvernements fédéral et provincial de financer un nouvel échangeur routier.

Une nouvelle image

Ce que beaucoup espèrent également, c’est l'amélioration de la réputation de leur ville.

Presque inconnue au Canada, Red Deer n’a pas une meilleure image auprès des Albertains. Malgré ses 100 000 habitants, la municipalité est souvent résumée à son avenue de stations d'essence et de chaînes de restauration rapide.

Ça va vraiment permettre de voir le côté positif. [...] Je pense que ça va faire découvrir Red Deer aux Albertains et à nos visiteurs, dit un habitant de Red Deer de longue date, Serge Gingras.

Red Deer a jusqu’au 3 mars pour vanter ses atouts auprès des Canadiens.

Événements sportifs

Économie