•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une aide financière pour aider les Métis à devenir propriétaires

Un homme se tient à un podium dans le cadre d'une conférence de presse.
« Ce financement est un premier pas dans le but de retrouver ce qui nous a été enlevé pendant des générations », affirme le président de la Fédération des Métis du Manitoba, David Chartrand. Photo: Radio-Canada / Patrick Foucault
Abdoulaye Cissoko

Les jeunes familles métisses du Manitoba qui souhaitent acheter une première maison peuvent dorénavant compter sur la Fédération des Métis du Manitoba (MMF). L'organisme annonce la mise sur pied d'un programme pour leur permettre de verser le paiement initial.

Selon le vice-président de la MMF, André Carrière, 400 maisons pourront ainsi être achetées à l'échelle provinciale, dans un premier temps.

Chaque famille pourrait recevoir un acompte de 5% du prix de la maison, jusqu'à un maximum de 15 000 $, indique-t-il.

La MMF précise qu'il s'agit d'un prêt sans intérêt. Les familles sélectionnées pourront aussi recevoir une aide pour acquitter les frais juridiques associés à l'achat d'une maison.

André Carrière, vice-président de la Fédération des Métis du Manitoba André Carrière, vice-président de la Fédération des Métis du Manitoba Photo : Soumise :André Carrière

Les candidats doivent remplir certains critères. « Ils doivent démontrer qu'ils ont un emploi stable et prouver qu'ils ont besoin de ce soutien de la MMF pour l'achat de leur maison », explique André Carrière.

L’aide est aussi assortie de conditions. Ainsi, un bénéficiaire ne pourra pas vendre sa maison pendant une période minimale de 10 ans, sans quoi il devra rembourser la MFF.

André Carrière se réjouit de ce programme, attendu par de nombreux Métis depuis des années. « Beaucoup de jeunes familles métisses travaillent dur, mais ne réussissent pas à mettre de côté suffisamment d'argent pour payer le versement initial permettant d'acheter une maison. Je veux dire à tous les Métis qu'il faut toujours avoir confiance en soi et qu’ils doivent être fiers de ce qu’ils sont », dit-il.

 Le président de la Fédération des Métis du Manitoba, David Chartrand (au milieu), marche avec le drapeau métis devant la Cour suprême du Canada.Le président de la Fédération des Métis du Manitoba, David Chartrand (milieu), marche avec le drapeau métis devant la Cour suprême du Canada, en avril 2016. Photo : La Presse canadienne / Sean Kilpatrick

La Cour suprême a donné raison aux Métis

Le financement de ce programme provient d’une entente de 2016 entre la MMF et Ottawa.

Cette entente est intervenue à la suite d'un jugement de la Cour suprême du Canada portant sur les terres promises aux Métis par le gouvernement fédéral.

Selon la MMF, le gouvernement fédéral n'avait jamais rempli son obligation constitutionnelle envers les Métis de la rivière Rouge et leurs enfants. Ottawa aurait dû leur réserver des milliers de kilomètres carrés de terres, dont le territoire où se trouve aujourd’hui Winnipeg, à la suite de l’entrée du Manitoba dans la fédération canadienne.

La Cour suprême a statué en 2013 qu’Ottawa avait failli à ses obligations. « Après plusieurs années, nous avons finalement pu négocier avec le gouvernement fédéral la promesse d'aider les citoyens métis pour l'achat de leur première maison », explique André Carrière.

Visage de la statue Veritas entourée de drapeaux du Canada en mai 2018 à Ottawa.La statue Veritas devant l'édifice de la Cour suprême du Canada, à Ottawa. Photo : La Presse canadienne / Sean Kilpatrick

Le vice-président ajoute que le programme de la MMF est également une bonne nouvelle pour l'économie manitobaine.

En plus d’acheter des maisons, dit-il, les familles bénéficiaires paieront des taxes foncières et feront de possibles travaux de rénovation.

La MMF financera l'achat de 400 maisons dans un premier temps, puis évaluera les besoins futurs. L'organisme ne divulgue pas la somme totale attribuée au programme.

Manitoba

Autochtones