•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le ministre canadien de l’Immigration veut faire des programmes pour immigrants francophones une priorité

Ahmed Hussen parle, debout, dans la Chambre des communes.
Le ministre de l'Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté, Ahmed Hussen, lors de la période des questions, le 18 septembre 2018 (archives). Photo: La Presse canadienne / Adrian Wyld
Radio-Canada

De passage dans le sud-ouest de l'Ontario, le ministre canadien de l'Immigration, Ahmed Hussen, a déclaré que sa priorité pour la région était de faire davantage connaître les programmes existants pour les immigrants francophones.

Selon le ministre, une meilleure utilisation de ces programmes permettrait de combler les lacunes en matière d’emploi.

M. Hussen a partagé ce constat lors d’une table ronde des organismes communautaires qui se déroulait à Windsor.

Didier MarotteDidier Marotte Photo : Radio-Canada / Carolle-Anne Levasseur-Tremblay

Le directeur général du Centre communautaire francophone de Windsor-Essex-Kent, Didier Marotte, admet que ces programmes sont peu connus. Nous allons regarder le programme, avec le comité local d’immigration francophone et voir s’il y a là une action à faire pour le promouvoir, a déclaré M. Marotte, en précisant que les médias sociaux pourraient faire partie de la solution.

C'est ce que croit aussi Jerry Masiya, directeur général de l'association communautaire francophone Place du partage. Je crois que ça demande de la sensibilisation. Moi je connais parce que je travaille avec des immigrants et j'ai suivi des ateliers, mais ces programmes sont pratiquement inconnus, a-t-il déclaré dans une entrevue au téléphone.

Le président de la chambre de commerce de la région, Rakesh Naidu, a aussi reconnu que les programmes et services spécifiquement destinés aux nouveaux arrivants francophones sont trop peu visibles.

Windsor

Immigration