•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pas de subventions de Québec pour le baseball à Montréal

Vincent Marissal s'adresse aux journalistes.
C'est le député Vincent Marissal qui a présenté la motion, avec l'appui du ministre de l'Économie et de l'Innovation, Pierre Fitzgibbon, de la députée péquiste Catherine Fournier et du député indépendant Guy Ouellette. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Le gouvernement du Québec ne versera pas de subventions pour la construction d'un stade ou l'achat d'une équipe de baseball à Montréal.

Une motion en ce sens, présentée par le député Vincent Marissal, de Québec solidaire, avec l’appui du ministre de l’Économie et de l’Innovation, Pierre Fitzgibbon, a été adoptée sans opposition à l’Assemblée nationale jeudi matin.

La motion affirme que l’Assemblée nationale « souhaite et encourage le retour des Expos à Montréal » et qu’elle invite les investisseurs à trouver les capitaux privés nécessaires pour cette entreprise.

« On demande au gouvernement de ne pas engager d’argent public dans une telle aventure, parce qu’on pense que le baseball, c’est une business privée, une business rentable qui devrait fonctionner selon les règles de l’entreprise privée », a exposé Vincent Marissal aux journalistes plus tôt en matinée.

Mercredi, la ministre responsable de la Métropole, Chantal Rouleau, n’avait pas écarté la possibilité d’une aide gouvernementale au projet. Son collègue Pierre Fitzgibbon avait précisé que si une aide était accordée, il fallait que les recettes fiscales soient au moins équivalentes au montant de cette aide.

« Pour toutes les interventions qu’on fait au ministère de l’Économie, on regarde le retour sur l’investissement, si c’est un investissement, mais on regarde aussi les répercussions sur les recettes fiscales, sur la création d’emplois », avait-il dit.

En marge du Conseil des ministres, les deux avaient souligné qu’aucun projet concret ne leur avait été soumis. « On attend la proposition de M. Bronfman pour discuter plus amplement du projet, mais on est très ouverts », avait dit Mme Rouleau.

L’homme d’affaires Stephen Bronfman et un groupe d’investisseurs souhaitent ramener une équipe de baseball majeur à Montréal.

Ils sont intéressés à construire un stade dans un terrain qui appartient à la Société immobilière du Canada, une société d’État fédérale.

Pour convaincre Ottawa de leur céder ce terrain, situé dans le quartier Pointe-Saint-Charles, au sud du bassin Peel, dans l’arrondissement du Sud-Ouest, ils souhaitent obtenir l'appui de Québec. Stephen Bronfman et son partenaire Pierre Boivin se sont inscrits à cette fin au registre des lobbyistes.

Le député Marissal a dit ne pas vouloir répéter l’histoire du Centre Vidéotron à Québec, dossier dans lequel le gouvernement a mis selon lui « la charrue devant les bœufs » en accordant des subventions avant d’avoir la certitude qu’une équipe de hockey voudrait s’y établir.

Du côté de la Ville de Montréal, la mairesse Valérie Plante a réitéré en décembre qu’il n’y aurait pas d’investissement municipal dans un projet de baseball sans que les citoyens soient consultés.

Politique provinciale

Politique