•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Rénovation de la Citadelle : une pétition bientôt déposée à Ottawa

Le Bastion du roi de la Citadelle de Québec

Le Bastion du roi de la Citadelle de Québec en rénovation

Photo : Radio-Canada / Maxime Corneau

Maxime Corneau

Une pétition sera déposée la semaine prochaine à la Chambre des communes à Ottawa pour que la Défense nationale s'assure de rénover la Citadelle de Québec avec la pierre d'origine.

En septembre dernier, Radio-Canada révélait que la Défense nationale avait fait le choix de revamper la Citadelle de Québec avec de la pierre Bluestone américaine plutôt qu’avec la pierre d’origine provenant de la région, le Grès vert de Sillery.

La pétition est l’initiative de Michel Masse, le président du Comité des citoyens du Vieux-Québec. Au total, 500 citoyens ont signé le document qui reproche notamment à la Défense nationale d’avoir fait fi de plusieurs avis d’experts.

Ces experts se sont prononcés contre l’emploi de la pierre Bluestone tant pour des raisons techniques, architecturales et de respect des règles de restauration du patrimoine.

« Les citoyens du Vieux-Québec, lorsqu’ils font des travaux sur leur résidence, sont soumis à des règles particulières. On ne voit pas pourquoi à la Citadelle ce n’est pas la même chose », a lancé Michel Masse.

Un échantillon de Bluestone (à droite) près d'une dalle de Grès vert de Sillery installée près du Bastion du roi. L'échantillon est tenu par Martin Anctil, ingénieur géologue.

Un échantillon de Bluestone (à gauche) près d'une dalle de Grès vert de Sillery installée près du Bastion du roi. L'échantillon est tenu par Martin Anctil, ingénieur géologue.

Photo : Radio-Canada / Maxime Corneau

Blaney déposera le document

C’est le député conservateur de Lévis dans Bellechasse-Les Etchemins qui présentera la pétition à la Chambre des communes lors de la reprise des travaux.

Par ailleurs, le député prévoit aussi déposer une motion au Comité permanent du patrimoine afin d’obtenir un engagement ferme d’Ottawa quant au respect des devis techniques ainsi que des règles de restauration patrimoniale.

La bataille continue pour Anctil

Martin Anctil est le géologue qui a sonné l’alarme l’automne dernier sur ce dossier. Il est le gestionnaire de la carrière de pierre d’origine qui se trouve à Lévis.

Il rappelle que l’entrepreneur s’est engagé, devant la levée de boucliers, à utiliser la pierre d’origine pour les prochaines phases de restauration de la Citadelle. Or, Martin Anctil ajoute que la Défense, elle, n’exige pas la pierre d’origine, ce qui représente une dangereuse brèche selon lui.

« Le gros de la bataille n’est pas terminé. Le ministère de la Défense accepte encore la Bluestone. Aujourd’hui pour tous les projets à venir, le Ministère semble continuer à accepter la Bluestone comme un équivalent à la pierre d’origine. »

Ottawa a toujours martelé que la pierre Bluestone est conforme au devis technique d’appel d’offres, ce qui a été infirmé par deux rapports techniques commandés par Martin Anctil.

Québec

Histoire