•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Voici le Mnyamawamtuka moyowamkia!

Représentation artistique du Mnyamawamtuka moyowamkia dans son environnement naturel.

Représentation artistique du Mnyamawamtuka moyowamkia dans son environnement naturel.

Photo : Mark Witton

Radio-Canada

Des os fossilisés découverts dans le sud-ouest de la Tanzanie appartiennent à une espèce de sauropode titanosaure à long cou inconnue de la science jusqu'à aujourd'hui.

Les ossements ont été récupérés dans des roches du Crétacé exposées dans une falaise.

Ossements fossilisés du Mnyamawamtuka moyowamkia.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Ossements fossilisés du Mnyamawamtuka moyowamkia.

Photo : Université de l'Ohio

Le paléontologue américain Eric Gorscak de l’Université de l’Ohio et ses collègues estiment que cette découverte permet de recueillir de nouveaux indices sur l'évolution des écosystèmes sur le continent africain il y a environ 100 millions d'années.

Il s’agit d’une troisième espèce de dinosaure découverte dans l’est de la vallée du Grand Rift par cette équipe, qui compte aussi dans ses rangs des scientifiques de l’Université du Midwestern à Chicago et des collaborateurs tanzaniens.

La bête a été nommée Mnyamawamtuka moyowamkia, un nom dérivé du swahili qui signifie « animal des Mtuka [avec] une queue en forme de cœur » en référence au lit de la rivière Mtuka où il fut découvert et à la forme unique des os de sa queue.

Les restes fossilisés du Mnyamawamtuka Moyowamkia.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Les restes fossilisés du Mnyamawamtuka Moyowamkia.

Photo : Université de l'Ohio/Mark Witton

Les premiers os fossilisés avaient été mis au jour en 2004 au sommet d’une falaise surplombant le lit de la rivière asséchée, et les fouilles se sont poursuivies jusqu’en 2008.

Ses vertèbres ne semblent pas complètement formées comme celles d'un adulte, ce qui laisse à penser qu'il était « encore assez jeune ».

Il pesait probablement environ 1,6 tonne, et mesurait environ 1,5 mètre de hauteur aux hanches et environ 7,6 mètres (25 pieds) de longueur de la tête à la queue.

Un petit parmi les grands

Même adulte, le Mnyamawamtuka n'était pas le plus gros titanosaure; sa taille atteignait celle d’un autobus. Le record appartient à son cousin argentin, l’Argentinosaurus huinculensis, qui avait la taille de trois autobus. En fait, avec l’état des connaissances actuelles, il serait peut-être parmi les plus petits des dinosaures… géants.

Les titanosaures étaient devenus l’un des groupes de dinosaures les plus prospères avant l’extinction de masse qui a mené à leur fin.

Eric Gorscak

« Mnyamawamtuka aide à raconter leurs débuts, du côté africain de l’histoire », explique le paléontologue.

Plusieurs espèces géantes de sauropodes ont été découvertes en Amérique du Sud.

Toutefois, les découvertes de titanosaures en Afrique restent plutôt rares. Ce nouveau dinosaure n’est que le troisième retrouvé.

En revanche, ces restes fossilisés sont les plus complets à ce jour.

Les spécimens de titanosaures découverts en Tanzanie ne sont pas les seuls animaux mis au jour par l'équipe de recherche. Des restes de crocodiles et de singes anciens ont aussi été découverts ces dernières années.

Le détail de cette découverte est publié dans la revue PLOS ONE (Nouvelle fenêtre) (en anglais).

Paléontologie

Science