•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les déneigeurs de toitures pourraient battre un record

Des déneigeurs sur un toit

Des déneigeurs sur un toit

Photo : Radio-Canada

Jean-François Nadeau

Les déneigeurs de toitures de la capitale sont débordés d'appels au lendemain de la tempête qui a laissé 40 centimètres de neige dans la région de Québec. Du jamais-vu pour eux depuis les chutes record de neige de 2008.

L'entreprise Pro-Tec-Toit, par exemple, a une liste d'attente d'une cinquantaine de toits à déneiger.

« Nos hommes sortent tous les jours. On peut déneiger huit toits par jour et on a presque deux semaines d'attente présentement », affirme le représentant de l'entreprise, Carl Villeneuve.

Depuis le début de l'hiver, il est tombé environ 260 centimètres de neige dans la région de Québec. Les précipitations jumelées aux redoux apportent une pression importante sur les structures.

« Il y en a extrêmement épais présentement et il y a trois épaisseurs de glace dans la couche de neige. C'est très lourd. Si prochainement on a un redoux ou une pluie,ça va doubler ou tripler le poids de la neige », mentionne Carl Villeneuve.

Ce résident de Beauport a mis ses raquettes pour déneiger son garage.

Ce résident de Beauport a mis ses raquettes pour déneiger son garage.

Photo : Radio-Canada / Pascal Poinlane

Dommages

La glace peut aussi causer des dommages aux toitures si elle n'est pas enlevée.

« Ce qui est important, ce n’est pas juste d'enlever la neige. Il y a une épaisseur de glace aussi souvent dans le bas de la toiture qu'il faut enlever. Au prochain redoux, lorsque la pluie va arriver, elle ne sera pas capable de s'en aller à cause de cette glace-là. Ça peut causer de l'infiltration », explique Carl Villeneuve.

Des situations du genre étaient plutôt rares il y a quelques années. Elles ont maintenant tendance à se multiplier.

« On se rend compte, depuis toutes ces années-là, qu'à chaque année, on a de plus en plus de redoux, plus de pluie. Les différences de températures sont énormes. C'est très, très, dur pour nos toits de maisons », observe Carl Villeneuve.

Environnement Canada a de nouveau émis un avertissement de neige pour les régions de Québec et Chaudière-Appalaches. On attend une vingtaine de centimètres de neige supplémentaires d'ici vendredi soir.

Conditions météorologiques

Économie