•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jeux de la Francophonie : le Nouveau-Brunswick s’explique à Paris

Robert Gauvin en entrevue dans une rue à Paris

« Je suis convaincu qu’il va y avoir des Jeux en 2021 et que nos artistes seront là », affirme le ministre de la Francophonie du Nouveau-Brunswick, Robert Gauvin, de passage à Paris.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le ministre de la Francophonie du Nouveau-Brunswick, Robert Gauvin, s'est présenté devant le conseil d'orientation du Comité international des Jeux de la Francophonie, à Paris, jeudi, pour officialiser le retrait de sa province de l'organisation des Jeux de 2021.

Sachez que la décision de nous retirer de l’organisation des Jeux n’a pas été prise de gaieté de coeur. Je me réjouis cependant de constater l’intérêt exprimé récemment par d’autres juridictions à se porter hôtesses de ces Jeux. À cet effet, je tiens à vous assurer de l’entière collaboration de notre gouvernement pour la période de transition, a déclaré le ministre Gauvin.

Robert Gauvin a réitéré l’engagement du Nouveau-Brunswick envers la Francophonie.

Je suis très heureux de constater les nombreuses possibilités de poursuivre notre collaboration en matière de culture, jeunesse, formation, entrepreneuriat avec les pays et gouvernements membres de la Francophonie internationale, a-t-il souligné.

Le ministre Robert Gauvin avait aussi rencontré la secrétaire générale de la Francophonie, Louise Mushikiwabo. Il lui a remis une lettre du premier ministre Blaine Higgs expliquant que le Nouveau-Brunswick a renoncé à organiser les Jeux, faute d'argent.

En entrevue après son passage devant le conseil d'orientation, Robert Gauvin a dressé un bilan des réunions auxquelles il a participé jusqu’à présent dans le cadre de son passage à Paris.

Et nous ici, ce qui était important, c’était de sécuriser notre place à l’Organisation internationale de la Francophonie, et c’est ce qu’on a fait. On a eu d’excellentes rencontres. Donc, il y a du positif qui va sortir de ça, assure Robert Gauvin.

Le ministre compte d’ailleurs discuter d'intensifier la coopération et de diversifier les échanges économiques culturels avec la France, lors d’une réunion avec le secrétaire d’État auprès du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, Jean-Baptiste Lemoyne, jeudi.

Avec des renseignements de Jean-François Bélanger

Nouveau-Brunswick

Politique internationale