•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jean Lamarche veut devenir maire, Jean-Denis Girard se range derrière lui

Michel Lampron, Marianne Methot, Jean-Denis Girard et Jean Lamarche

Jean Lamarche (à droite) sera candidat à la mairie de Trois-Rivières. Il est notamment soutenu par Jean-Denis Girard.

Photo : Radio-Canada / Amélie Desmarais

Radio-Canada

Jean Lamarche a brisé le suspense mercredi soir en devenant le troisième candidat à la mairie de Trois-Rivières.

L'ex-député libéral Jean-Denis Girard, dont le nom circulait aussi depuis le départ d'Yves Lévesque en décembre, a quant à lui créé la surprise en se présentant à ses côtés avec son ancienne collaboratrice Marianne Méthot.

M. Lamarche, qui a quitté ses fonctions de porte-parole régional du ministère des Transports et de président du Festivoix au cours des derniers jours, a marqué le coup en grand en lançant sa campagne devant une foule d'une centaine de personnes réunies dans un café du centre-ville.

Entouré de ses proches et de plusieurs membres de l'organisation politique du maire démissionnaire Yves Lévesque, M. Lamarche s'est présenté comme le candidat de la fierté et du développement économique.

L'aspirant maire ne nie pas vouloir inscrire sa candidature dans la continuité du travail de son prédécesseur. Dans une certaine mesure, oui, si ça veut dire développer, aller au bout de notre potentiel de fierté, absolument, admet-il.

J'ai rencontré un paquet de gens. Chaque fois, le mot fierté revenait. Les gens disaient : "Il faut continuer le développement économique, il faut continuer à aller de l'avant".

Jean Lamarche, candidat à la mairie de Trois-Rivières

Pour écouter l'entrevue de Jean Lamarche à l'émission Facteur matinal, cliquez ici.

Il se défend toutefois de vouloir mettre de côté le développement durable au profit du développement économique.

Le développement durable, ce n'est pas un choix, c'est une obligation, mais ça ne se fait pas nécessairement au détriment des autres développements, explique-t-il.

Il présente son absence d'expérience politique comme un atout qui lui permettra de faire preuve d'ouverture. Il affirme qu'il sera en mesure de travailler avec le conseil municipal en place malgré les divisions notamment sur la question de Vision zéro.

Je ne pense pas qu'on puisse être contre la sécurité routière. Je pense que les clans en ce moment qui sont formés autour de ça ont tous un point commun, c'est celui de la sécurité routière.

Toutefois, difficile de comprendre s'il est en faveur ou non de l'approche adoptée par la Ville.

Les moyens qu'ils passent par Vision zéro ou par autre chose, il faut vraiment se concentrer sur l'essentiel, c'est-à-dire la sécurité routière.

Jean Lamarche, candidat à la mairie de Trois-Rivières

Jean Lamarche fera ainsi la lutte à Jean-François Aubin et au directeur général de Culture Mauricie, Éric Lord.

Une quatrième candidature?

Le député fédéral de Trois-Rivières, Robert Aubin, dont le nom circule depuis la démission d'Yves Lévesque le 27 décembre, devrait clarifier ses intentions jeudi concernant la mairie de Trois-Rivières.

Robert Aubin a quitté cette semaine la présidence du caucus néo-démocrate québécois qu'il occupait depuis 2012.

L'élection partielle aura lieu le 5 mai.

Mauricie et Centre du Québec

Politique municipale