•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’ex-premier ministre Dalton McGuinty à la défense de la taxe carbone

Un homme se tient derrière un podium, il agite ses mains en expliquant quelque chose. Il porte un blouson marine et des lunettes noires.

L'ancien premier ministre ontarien Dalton McGuinty

Photo : Radio-Canada / Floriane Bonneville

Radio-Canada

L’ancien premier ministre de l’Ontario Dalton McGuinty a soutenu l’imposition d’une taxe carbone pour lutter contre les changements climatiques lors d'une conférence à Windsor mercredi. Tout en assurant qu'il s'agit d'un événement non partisan, M. McGuinty a approuvé l'approche du gouvernement fédéral de Justin Trudeau dans ce dossier.

Il existe un compromis idéal pour les politiciens : une taxe sur le carbone sans incidence fiscale, ou même mieux, une politique qui renvoie plus d’argent aux gens moins fortunés qu’ils n’en payent à cause d’une taxe sur le carbone.

Dalton McGuinty, ancien premier ministre de l’Ontario

Dalton McGuinty expliquait à un auditoire d’une quarantaine de personnes à l’Université de Windsor mercredi le problème principal auquel les politiciens font face : une réticence de la population à payer plus pour lutter contre les changements climatiques.

La solution, selon M. McGuinty, est d’adopter une taxe carbone comme le fait le gouvernement libéral fédéral, afin de ne pas forcer les citoyens à choisir entre les deux.

Le cas au Canada

La conférence de deux heures porte de plus sur la montée du populisme et ses dangers, les avantages financiers d'une économie verte et le refus de certaines provinces canadiennes d'adopter une taxe sur le carbone.

Maxime Bernier, le chef du nouveau Parti populaire du Canada, affirme notamment ne pas être certain que les changements climatiques sont attribuables à l'activité humaine.

C'est la responsabilité de notre gouvernement de représenter nos intérêts, et spécialement quand on parle de l'environnement, qui est quelque chose qui n'appartient à personne en particulier, mais à nous tous.

Dalton McGuinty, ancien premier ministre de l’Ontario, en réponse à la position de Maxime Bernier

Windsor est l'un des huit arrêts de l'ancien premier ministre libéral, qui donnera des conférences à travers le pays au cours des trois prochains mois.

Lorsqu'interrogé sur la raison pour laquelle il avait entrepris ce projet, M. McGuinty a répondu que quelque chose lui manquait.

Windsor

Environnement