•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tomodensitomètre: l’Hôpital Notre-Dame de Hearst atteint son objectif

Une présentation de chèque à Hearst.
Un don de 102 500 $ de l'entreprise Villeneuve Construction a permis à la Fondation de l'Hôpital Notre-Dame de Hearst d'atteindre l'objectif de 1,7 million de dollars de la campagne pour l'achat d'un tomodensitomètre. Photo: Fondation de l'Hôpital Notre-Dame de Hearst
Francis Bouchard

Les représentants de l'Hôpital Notre-Dame et de sa fondation ont le coeur à la fête. Ils ont annoncé avoir atteint l'objectif de 1,7 million de dollars d'une campagne de financement pour défrayer l'achat d'un tomodensitomètre et les rénovations nécessaires à son installation.

L’institution avait lancé sa campagne de financement en décembre 2017, après avoir obtenu, quelques mois plus tôt, l’approbation du ministère de la Santé et des Soins de longue durée pour l’acquisition de l’appareil d’imagerie médicale, dans le but d’améliorer les soins aux patients.

Un dernier don d’un peu plus de 100 000 $ de l’entreprise locale Villeneuve Construction a permis de conclure la campagne de financement qui aura duré un peu moins de 14 mois.

La directrice générale de l’Hôpital Notre-Dame, Lynda Morin, se dit très reconnaissante pour l’appui reçu durant la campagne.

On a vu de beaux projets et de belles initiatives dans la communauté. Mon équipe et moi avons été touchés par les beaux gestes généreux et les beaux témoignages.

Lynda Morin, directrice générale de l’Hôpital Notre-Dame de Hearst

L’offre du service de tomodensitométrie à l’Hôpital Notre-Dame permettra d’éviter que les patients de la région se rendent ou soient transférés à l’Hôpital de Timmins et du district.

Durant la campagne, l’hôpital et sa fondation ont fait valoir que l’obtention de cet équipement permettra de sauver des vies et de réduire des risques de complications chez un patient grâce à un diagnostic rapide, comme dans le cas d’accidents cérébraux vasculaires ou de traumatismes.

L'Hôpital Notre-Dame de HearstTrop de lits de l'Hôpital Notre-Dame sont occupés par des patients qui ont besoin de soins de longue durée Photo : Radio-Canada / Francis Bouchard

Bien que l’hôpital doit assumer les coûts de fonctionnement de l’appareil, la direction souligne qu’elle économisera en évitant le transfert de patients et les coûts du personnel infirmier qui accompagne les patients lors de ces transferts.

La directrice générale, Lynda Morin, estime qu’un tel appareil aidera aussi à garder des médecins et des infirmières qui considèrent le tomodensitomètre comme un outil de travail indispensable.

Mme Morin espère que l’hôpital sera en mesure d’offrir la tomodensitométrie à la fin de l’été.

Une campagne similaire à Kapuskasing

Dans la ville voisine de Kapuskasing, l’Hôpital Sensenbrenner lance officiellement jeudi sa propre campagne pour l’achat d’un tomodensitomètre, bien que l’institution a déjà reçu plusieurs dons depuis environ un an.

La direction de l’hôpital fait valoir les mêmes arguments qui ont été utilisés à Hearst à propos du bien-fondé d’une telle pièce d’équipement.

Nord de l'Ontario

Hôpitaux