•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Nouveau-Brunswick plaide contre la taxe carbone en cour à Regina

La raffinerie Irving lors d'un coucher de soleil.
La raffinerie Irving est la plus importante au pays. Elle peut raffiner jusqu'à 300 000 barils de pétrole par jour et compte 1400 employés. Photo: Radio-Canada / Jean-Philippe Hughes
Radio-Canada

Le gouvernement du Nouveau-Brunswick conteste la taxe fédérale sur le carbone en Cour d'appel provinciale à Regina en Saskatchewan mercredi. La province joint sa voix à celles de la Saskatchewan et de l'Ontario, qui estiment que le gouvernement fédéral agit de façon injuste et inconstitutionnelle.

Comme la Saskatchewan et l'Ontario, le Nouveau-Brunswick estime que le fédéral n'a pas le pouvoir d'imposer aux provinces une taxe sur le carbone.

La province a le statut d'intervenant dans la contestation judiciaire entreprise par la Saskatchewan. Le Nouveau-Brunswick bénéficiait de 30 minutes lors de l’audience pour faire valoir ses intérêts.

La journée de mardi était destinée aux opposants à la taxe carbone, tandis que les défenseurs de la taxe sur les émissions de CO2 seront entendus demain.

Le gouvernement fédéral défendra la constitutionnalité de la loi, en invoquant l'intérêt national. La Colombie-Britannique et l'Assemblée des Premières Nations se sont rangées du côté d'Ottawa.

Nous demandons une extension, c’était une de mes requêtes lorsque j’ai rencontré le premier ministre, stipule le premier ministre du Nouveau-Brunswick, Blaine Higgs. La taxe sera néanmoins imposée dès le 1er avril. Cette affaire pourrait traîner devant les tribunaux.

Ça se rendra probablement en Cour Suprême, ce sera le moment de déterminer les prochaines étapes, indique M. Higgs.

Si le chef conservateur Andrew Scheer est élu cet automne, il éliminera sans doute la taxe sur le carbone, croit Blaine Higgs. Andrew Scheer et Blaine Higgs ont traité d’oléoducs à Fredericton mardi.

La taxe sur le carbone est tellement tellement mauvaise pour cette province, avait lancé M. Scheer lors d’une assemblée publique tenue à Fredericton lundi après-midi.

Andrew Scheer a profité de son passage à Fredericton cette semaine pour dénoncer la taxe, sans toutefois préciser quel était son plan.

D’après le reportage de Michel Corriveau

Nouveau-Brunswick

Changements climatiques