•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un autocollant géant pour contrecarrer l’interdiction de sa plaque d’immatriculation

Un homme pose avec sa camionnette blanche où on peut voir un autocollant qui imite la plaque d'immatriculation de la Saskatchewan et où il est inscrit Assman.

David Assman a posé un autocollant à l'arrière de sa camionnette.

Photo : David Assman

Radio-Canada

Le Saskatchewais qui voulait mettre son nom de famille sur sa plaque d'immatriculation, mais dont la demande a été refusée, a choisi une autre façon d'immortaliser son héritage allemand. David Assman a apposé un autocollant qui imite la plaque d'immatriculation de la province à l'arrière de sa camionnette.

Lorsque le résident de Melville a demandé une plaque d’immatriculation personnalisée, la Société des assurances de la Saskatchewan (SGI) a qualifié l'inscription d'« inacceptable ».

Depuis, son histoire est devenue virale grâce à une publication Facebook qui a été relayée plus de 3700 fois en une demi-journée.

« C’est juste un nom, la censure ne devrait pas exister dans ce cas-ci », a déclaré David Assman à nos collègues de CBC en précisant que son nom de famille doit être prononcé « Oss-Mène ».

Appel rejeté

Même s'il est satisfait de son autocollant, il aimerait toujours que sa plaque d’immatriculation personnalisée soit acceptée. Il a porté sa cause en appel mardi, mais la SGI l'a rejetée quelques heures plus tard.

David Assman affirme que le gouvernement semble « prendre la défense » de ceux qui pourraient être offensés par cette inscription plutôt que de lui donner la liberté d’afficher son nom de famille.

D’après les informations d’Emily Pasiuk, CBC

Transports