•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Deux enfants consomment du cannabis comestible par inadvertance

Une barre de chocolat.

« J'espère vraiment que ceux qui ont ce type de produit à la maison en tireront des leçons », affirme la mère de deux enfants hospitalisés après avoir mangé une barre de chocolat au cannabis. La police de Brandon n'a pas encore porté d'accusations dans cette affaire, affirmant qu'il s'agit d'un incident malheureux.

Photo : Police de Brandon

Radio-Canada

Une mère de Brandon, au Manitoba, dont les deux enfants ont été emmenés à l'hôpital après avoir mangé une partie d'une barre de chocolat au cannabis, dit qu'elle aurait géré la situation différemment si elle avait su à quel point sa fille, âgée de 5 ans, serait malade.

« Je ne veux plus que cela se reproduise », affirme maintenant la mère.

La femme, que Radio-Canada a accepté de ne pas identifier pour des raisons de sécurité, affirme qu’elle ne sait toujours pas comment ses enfants ont trouvé le morceau de chocolat, le matin du 2 février.

Elle explique que son fils, âgé de 2 ans, et sa fille âgée de 5 ans se sont réveillés vers 9 h. La mère de famille monoparentale s’est réveillée plus tard et a découvert ce qui s'était passé.

Elle explique que son fils a réussi à atteindre l’armoire au-dessus du poêle où sont conservés les produits de cannabis comestibles ainsi que d'autres médicaments tels que des antidépresseurs et des antibiotiques.

L'achat et la vente de produits de cannabis comestibles sont toujours illégaux au Canada, mais la fabrication à la maison est permise. La femme dit qu'elle utilisait ces produits pour lutter contre le trouble de stress post-traumatique dont elle souffre.

« Je garde toujours ces produits hors de la portée des enfants, explique-t-elle. Je ne mettrais jamais intentionnellement mes enfants à risque. »

La mère de famille explique que, à première vue, les enfants semblaient bien se porter. Ils semblaient un peu fatigués, et le garçon a vomi, mais rien ne semblait anormal.

Cependant, vers 15 h, sa fille a eu une crise d'épilepsie.

La fillette a été emmenée en ambulance à l'Hôpital de Brandon, puis transférée à l'Hôpital pour enfants de Winnipeg. Selon sa mère, elle a souffert d'un gonflement du cerveau et a été maintenue dans le coma branchée sur un tube respiratoire jusqu'à dimanche.

J'espérais tout simplement qu'elle se porte bien. J'avais peur. Je savais que je devais faire preuve de courage, à ses yeux. C'était vraiment terrifiant pour moi.

La mère de famille de Brandon

L'état de santé de la fille s'est amélioré, et elle a reçu son congé de l'hôpital, le 5 février.

Plusieurs effets possibles

Le directeur du Centre de recherche sur la toxicomanie, Peter Boris, et le directeur du Centre de recherche sur le cannabis médicinal DeGroote à Hamilton, James MacKillop, expliquent que des réactions indésirables peuvent survenir après la consommation de cannabis. L’épilepsie et le gonflement du cerveau sont par contre des symptômes atypiques, liés à la consommation de cannabis.

« Je suis surpris, car ces symptômes ne surviennent pas communément après une surdose de cannabis », affirme-t-il.

Selon lui, des crises d'épilepsie ont été signalées après la consommation de cannabinoïdes synthétiques, mais elles ne se produisent généralement pas chez les personnes qui consomment des produits comestibles.

« En général, le cannabis et le cannabidiol (CBD) sont associés à des propriétés anticonvulsives », ajoute-t-il.

La directrice médicale des centres antipoison du Manitoba, de l'Ontario et du Nunavut, Margaret Thompson, affirme cependant que les symptômes que la fillette a présentés sont fréquents.

La dose fait la différence.

Margaret Thompson, directrice médicale des centres antipoison du Manitoba, de l'Ontario et du Nunavut

La première fois, les consommateurs, y compris les enfants, sont plus susceptibles d’avoir des symptômes, explique Mme Thompson.

Elle dit cependant ne pas connaître de cas où un enfant serait mort des suites de la consommation de cannabis.

Margaret Thompson affirme que les enfants devraient être transportés à l'hôpital dès que possible après avoir consommé des produits contenant du cannabis.

La mère de famille de Brandon conclut que, si elle avait su que sa fille réagirait si mal, elle aurait emmené les enfants à l'hôpital beaucoup plus tôt.

Manitoba

Drogues et stupéfiants