•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La MRC du Fjord-du-Saguenay donne le feu vert au projet de terminal maritime

Des personnes sont assis dans une salle.
Des dizaines de personnes ont assisté à la séance. Photo: Courtoisie / MRC du Fjord-du-Saguenay
Radio-Canada

Les élus de la MRC du Fjord-du-Saguenay ont adopté le règlement visant à permettre la construction d'un terminal maritime sur la rive nord du Saguenay. Le schéma d'aménagement qui était uniquement à vocation récréotouristique a maintenant une vocation industrialo-portuaire.

Le règlement a été adopté au début de la séance publique qui se déroulait mardi soir à Saint-Félix-d’Otis.

Des membres de la Coalition Fjord souhaitaient que les élus votent contre le règlement permettant la tenue d'activités industrielles aux abords de la rivière Saguenay ou qu'ils le modifient pour qu'il entre en vigueur seulement lorsque Arianne Phosphate confirmera qu'elle utilisera le port.

Finalement, les citoyens membres du groupe n’ont pas pu interpeller les élus avant l’adoption du règlement. Ils se questionnent sur la démocratie.

Très déçu parce qu’il y avait au moins une cinquantaine de personnes dans la salle qui étaient là pour ça et qui voulaient que la MRC en prenne acte. On le répète, on n’est pas totalement contre le projet, ce n’est pas le but de polariser et de faire une grosse opposition. Nous, ce qu’on dit, c’est qu’il doit y avoir une logique là-dedans. Il doit y avoir un principe que s'il n’y a pas de mine, il n’y a pas de port et là il n'y a rien qui nous confirme ça, a souligné le co-porte-parole de la coalition, Adrien Guibert-Barthez.

De son côté, le préfet de la MRC, Gérald Savard, rappelle qu’il y a eu une consultation publique avant que les élus se prononcent sur ce projet.

Il ajoute que les citoyens présents ont pu s’exprimer à la fin de la séance lors de la période de questions.

On a eu une consultation et on veut du développement durable, on veut que les projets soient bien faits. Nous, on a passé le règlement au début de la séance comme on le fait toujours, notre urbanisme est au départ. À la fin à la période de questions, ils ont pu s’exprimer, mais ils se sont tous exprimés à la consultation. Elle était là pour ça. On a eu une consultation, on a tout pris en note et ce soir on passait à l’adoption, a expliqué le préfet Gérald Savard.

Saguenay–Lac-St-Jean

Environnement