•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des étudiants et des médecins réclament une réglementation stricte des cigarettes électroniques

Les étudiants et les médecins du groupe SAAVE assis devant une assemblé
Le groupe SAAVE tient une conférence de presse au centre communautaire Parkdale de Calgary. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Préoccupé par l'usage accru de cigarettes électroniques par les jeunes, un groupe de Calgary comprenant des étudiants universitaires et des médecins réclame une réglementation plus stricte des produits de vapotage auprès d'Ottawa et du gouvernement de l'Alberta.

Le groupe SAAVE - Stop Addicting Adolescents to Vaping and E-cigarettes - demande notamment :

  • La vente des cigarettes électroniques en pharmacie et uniquement aux personnes âgées de 18 ans et plus
  • L’interdiction de la vente en ligne des produits
  • L’interdiction de toutes les saveurs de cigarettes électroniques, à l'exception du tabac
  • L’interdiction de la publicité des appareils de vapotage
  • La réglementation des e-liquides pour réduire les toxines et veiller à ce que le contenu soit clairement étiqueté
  • Le contrôle de la fabrication des dispositifs

Selon Sakshi Kaur, étudiante en sciences de la santé à l'Université de Calgary, le vapotage chez les jeunes est de plus en plus populaire : La cigarette électronique plait, car elle est facilement accessible et parce que les emballages sont très attrayants.

D’après SAAVE, le vapotage est devenu une urgence de santé publique, car le taux de nicotine dans les produits sur le marché est extrêmement élevé.

Avec ces concentrations, le niveau d'addiction augmente rapidement.

Eddy Lang, médecin du SAAVE

L'émergence récente de petits appareils de vapotage à la mode a répandu le problème d'après le docteur Eddy Lang, membre du groupe SAAVE. Par ailleurs, des lycéens qui ont assisté à l'événement de mardi ont déclaré avoir remarqué un nombre croissant de leurs camarades qui sont fréquemment essoufflés.

Début février, Santé Canada a annoncé de nouvelles règles en matière de publicité. Elles limitent le lieu d'affichage des annonces de produits de vapotage aux jeunes, et imposent des messages d'avertissement relatifs à la santé.

Santé Canada a également annoncé que le ministère commencerait à solliciter l’avis du public en mars sur d’autres mesures potentielles.

En 30 ans, le taux de tabagisme au pays a baissé d'environ 20 %, selon Statistique Canada. Le groupe SAAV souhaite éviter que les progrès faits pour diminuer le nombre de Canadiens dépendants à la nicotine soient perdus.

Alberta

Santé publique