•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le recyclage est mis en veilleuse pour 3 semaines dans la Péninsule acadienne

Deux bacs bleus avec des matières qui s'empilent à l'intérieur
Les matières recyclable vont s'accumuler pendant trois semaines dans la Péninsule acadienne. Photo: Radio-Canada / Gail Harding
Radio-Canada

Une mise au point majeure du centre de tri de la Péninsule acadienne, au Nouveau-Brunswick, oblige les citoyens à conserver leurs matière recyclables s'ils ne veulent pas les voir aboutir au dépotoir.

Le responsable des communications pour la Commission de services régionaux Péninsule acadienne (CSRPA), Cédric Landry, assure que la mise à niveau est nécessaire pour rendre le centre de Tracadie plus efficace dans la séparation des différentes matières.

Nous changeons la manière de trier afin de maximiser l’espace que nous avons au centre, et en plus, nous ajoutons deux pièces d’équipement, explique M. Landry.

Les résidents ne peuvent plus sortir leur bac bleu pour la collecte. Au lieu, la CSRPA recommande d’entreposer les matières recyclables pour les trois prochaines semaines. Pendant ce temps, la collecte des ordures suit son cours habituel.

Si vous mettez un bac bleu sur le bord de la route, il ne sera pas ramassé parce qu’on ne veut pas que les gens pensent que nous lançons leur recyclage par les fenêtres, dit M. Landry.

Nouvel équipement

Un nouveau transporteur est ajouté pour accélérer le travail des employés lorsqu’ils trient les objets qui contaminent la matière recyclable, les matières dangereuses ou encore les objets trop volumineux.

Un disque automatisé est également ajouté pour séparer les bouteilles de plastique des morceaux de papier.

Ça rendra la vie plus facile pour les trieurs quand la matière entre sur la ligne parce que c’est le seul type de matériel. Ça ne renferme pas d’autres matières recyclables, décrit Cédric Landry.

Quelques voitures sont garées devant l'édificeLe centre de tri de Tracadie. Photo : Radio-Canada / Facebook

Depuis le début du recyclage dans la Péninsule acadienne, en 2014, les gestionnaires et les employés ont œuvré à rendre le traitement plus efficace. Après l’ajout de la région Restigouche au centre de tri de Tracadie l’automne dernier, la Commission savait que des changements s’imposaient.

Nous allons en faire plus avec le même nombre d’employés, croit M. Landry. C’est l’idée derrière, nous voulons améliorer l’efficacité de 35 %.

La commission souhaite réduire la portion des matières rejetées entre 25 % et 30 %.

Une quinzaine d’employés du centre de Tracadie travaillent pour une organisation qui trouve de l’emploi aux personnes avec des déficiences physiques et intellectuelles.

Avec les informations de Gail Harding

Avec les informations de CBC

Nouveau-Brunswick

Recyclage