•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vox pop : Comment une tempête hivernale affecte-t-elle votre routine?

Deux jeunes filles se tiennent devant l'entrée d'un magasin, la plus jeune des deux soeurs regarde vers le haut, l'air pensive, et la plus vieille, à gauche, tient son cou en souriant, l'air gênée.
De gauche à droite, Torrun et Carys Cakebread Photo: Radio-Canada / Floriane Bonneville

La tempête de verglas qui s'est abattue sur Windsor mardi a perturbé le quotidien de plusieurs familles en annulant notamment le transport scolaire. Certains résidents racontent comment ils s'adaptent lorsque les conditions météorologiques sont moins qu'optimales.

Torrun et Carys Cakebread

Les deux soeurs Torrun et Carys Cakebread sont restées à la maison mardi même si leurs écoles étaient ouvertes. Le transport scolaire était annulé, et leur mère, Tanya Cakebread, a estimé que les routes glacées étaient trop dangereuses pour que ses filles aillent à l'école.

Les filles expliquent que la plupart du temps l'école est synonyme de jeux lors des jours de tempête. Torrun raconte toutefois que sa professeure est très stricte et qu'elle demande parfois à ses élèves de terminer leurs travaux.

Le travailleur porte une tuque noire, un manteau orange et jaune et des bottes de pluie noires. Il est dehors et le temps et gris, il y a du brouillard. Un travailleur de la Ville de Windsor s'affaire à épandre du sel sur un trottoir qu'il vient tout juste de gratter. Photo : Radio-Canada / Floriane Bonneville

Normalement, je regarde la télévision et je mange toujours, explique Torrun en parlant de ce qu'elle fait à la maison lors de ces jours de congé forcé.

Depuis le début de l'année, le transport scolaire a été annulé quatre fois. C’est le quatrième jour en 2019 que nous restons à la maison, c’est plus que les autres années, dit Torrun.

Ivan Shermo

Ivan Shermo est allé à l'école élémentaire L'Envolée mardi. Sa mère, Evin Shermo, souligne que sa journée en tant que parent n'a pas été trop dérangée parce que l'école d'Ivan est très près de leur demeure.

Un petit garçon à la tuque bleue répond à la question d'un journaliste, il lui manque une palette et il a des lunettes aux montures noires et larges. Ivan Shermo, un élève de l'école primaire l'école élémentaire L'Envolée à Windsor. Photo : Radio-Canada / Floriane Bonneville

Jay Lynn

Je suis allé au travail un petit peu plus lentement parce que c’était glissant ce matin, et avec la brume aussi c’était plus difficile de voir sur la route, explique le père de deux enfants qui réside à Windsor.

Les enfants de M. Lynn sont restés à la maison mardi, parce que les autobus scolaires étaient annulés. Ils ont gardé notre chien et sûrement joué à des jeux vidéos et des jeux électroniques aussi, raconte-t-il.

Le printemps arrive, alors ça va finir dans deux ou trois semaines j’espère !, s'exclame le père de famille.

Ils manquent de temps en temps, d’habitude ils vont à l’école, mais aujourd’hui c’était juste trop glissant et trop dangereux pour eux.

Jay Lynn, résident de Windsor
Des rochers qui bordent une rivière sont recouverts de glace, quelques amas de neige flottent dans la rivière et on ne voit que du brouillard à l'horizon. Des canards se promènent sur la rivière Détroit lors d'une journée où tout est glacé. Photo : Radio-Canada / Floriane Bonneville

Frank Saffarini

La tempête de mardi n'a pas vraiment impressionné Frankie Saffarini. Il a toutefois retardé son départ au travail jusqu’en après-midi. Je ne voulais pas quitter la maison pendant que la tempête de verglas faisait rage, dit-il.

J’ai regardé mon balcon et j’ai vu que tout était glacé : je me suis dit que je ne voulais pas affronter la température!

Frankie Saffarini, résident de Windsor

Tout est rentré dans l'ordre mercredi avec la reprise du service de transport scolaire.

Windsor

Conditions météorologiques