•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une nouvelle artiste autochtone en résidence à Hearst

Un autoportrait d'une jeune fille et une oeuvre représentant un ours.
L'artiste Samantha Mathews et une de ces oeuvres. Photo: Samantha Mathews
Francis Bouchard

En mars et en avril, la communauté accueillera une artiste et activiste crie de la région des baies James et Hudson, Samantha Mathews, dans le cadre du programme de résidence d'artiste autochtone MAMO.

Le projet de réconciliation est mené par l’Université de Hearst avec l’appui de plusieurs partenaires pour une deuxième année.

On cherche à tisser des liens entre les communautés francophones, anglophones et autochtones de la ville de Hearst et de la Première nation de Constance Lake, affirme Melissa Vernier, professeure d’histoire à l’Université de Hearst et responsable du projet MAMO.

On essaie de faire ça à travers un artiste autochtone qui crée un pont entre les communautés, ajoute-t-elle.

Pendant sa résidence, l’artiste offrira des conférences, des ateliers de création d’artisanats autochtone ainsi que des activités d’enseignement du mode de vie traditionnel autochtone.

L’an dernier, la communauté avait accueilli pendant près de quatre mois l’artiste autochtone Gerald McComb de la Première nation Moose Cree.

Parmi ses activités, il a dirigé la réalisation de deux murales, soit une avec des élèves des écoles secondaires de Hearst et de la Première nation de Constance Lake et une autre avec des artistes des deux communautés.

Interprétation d'une chanson traditionnelle autochtone au tambour.L’artiste autochtone Gerald McComb interprète une chanson traditionnelle au tambour, accompagné d’élèves qui ont participé à la réalisation d’une murale ayant pour thème la réconciliation. Photo : Radio-Canada / Francis Bouchard

Cette année, Mélissa Vernier affirme que le projet communautaire sera la confection de courtepointes perlées de réconciliation.

Elle précise qu’à la fin du projet, les gens de Hearst vont offrir leur courtepointe à la communauté de Constance Lake et vice versa.

Nord de l'Ontario

Arts visuels