•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jean-Roch Parent ne présente pas de défense

Jean-Roch Parent
Jean-Roch Parent Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

La preuve est close au procès de Jean-Roch Parent, puisque l'accusé a décidé de ne pas présenter de défense.

Après une journée à débattre de points de droit, hors de de la présence du jury, le juge a confirmé au jury que les plaidoiries allaient commencer mercredi matin.

L'avocat de Parent venait alors de confirmer aux 11 membres du jury qu'il ne considérait pas nécessaire de présenter une défense.

Lors du procès, le jury a pu voir la vidéo de l'arrestation qui est à la source des accusations.

Alors que les patrouilleurs de la Sûreté du Québec l'interceptaient pour ne pas avoir respecté une voie réservée, l'avocat aurait refusé de collaborer ce qui a mené à son arrestation qui a été filmée par un autre automobiliste.

Jean-Roch Parent est accusé d'entrave, d'intimidation et de menaces envers les deux agents.

Légitime défense ?

Si la défense n'a pas présenté de preuve lors du procès, Jean-Roch Parent s'était défendu d'avoir mal agi après son arrestation.

Le jury a visionné l'interrogatoire policier, lundi, qui a été présenté en preuve par la poursuite.

Dans la vidéo, l'accusé se défend d'avoir mal agi, disant avoir été victime de voies de fait de la part d'un des deux policiers impliqués dans son arrestation.

Québec

Procès et poursuites