•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« Impossible » de rénover les Ateliers Saint-Louis, selon le CISSS

Les Ateliers Saint-Louis à Rimouski
Les Ateliers Saint-Louis à Rimouski Photo: Radio-Canada

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) du Bas-Saint-Laurent a l'œil sur les Ateliers Saint-Louis, mais ne convoite pas le bâtiment presque centenaire. Il s'intéresse uniquement au terrain de l'immeuble.

Le CISSS a besoin d’espace d’où cet intérêt pour le site voisin de l’hôpital de Rimouski.

La présidente-directrice générale Isabelle Malo explique que son organisation partage l’analyse de la Ville de Rimouski : la démolition des Ateliers Saint-Louis est le seul choix possible compte tenu de l’état de détérioration de l’immeuble.

Il est certain que cet immeuble ne constitue pas une option pour nous [...] Il est vraiment, vraiment vétuste. C'est impossible de le rénover.

Isabelle Malo, présidente-directrice générale, CISSS du Bas-Saint-Laurent
Isabelle Malo, présidente-directrice générale, Centre intégré de santé et de services sociaux du Bas-Saint-Laurent en entrevueIsabelle Malo, présidente-directrice générale, Centre intégré de santé et de services sociaux du Bas-Saint-Laurent Photo : Radio-Canada

Même si une telle rénovation était possible, Isabelle Malo montre peu d’enthousiasme face à un tel projet. Elle cite les règles très sévères pour les immeubles du réseau de la santé notamment en matière de sécurité incendie et juge qu’une simple mise aux normes des Ateliers Saint-Louis coûterait une fortune.

Avec toutes les normes que l’on a maintenant en santé et services sociaux, ça coûterait des dizaines de millions de dollars.

Isabelle Malo, présidente-directrice générale, CISSS du Bas-Saint-Laurent

Utilisation du site

Les escaliers des Ateliers Saint-Louis sont enneigés.Les Ateliers Saint-Louis sous la neige Photo : Radio-Canada / Simon Turcotte

Si le CISSS se porte acquéreur du site, il y construirait un immeuble pour loger une partie des activités offertes actuellement dans les locaux du CLSC de la rue des Gouverneurs à Rimouski.

Le groupe de médecine familiale (GMF) universitaire s’y trouve à l’étroit en raison de la croissance de ses activités.

Isabelle Malo dit que ce sont d'abord les utilisateurs qui profiteraient de ce rapprochement entre le GMF universitaire et l’hôpital.

Autrement, des bureaux administratifs pourraient également être transférés de l’hôpital vers ce nouvel immeuble.

Négociation avec la Ville

Isabelle Malo précise toutefois que rien n’est encore officialisé dans ce dossier.

Des négociations se poursuivent avec la Ville de Rimouski.

Le maire Marc Parent est assis à une table.Marc Parent, maire de Rimouski Photo : Radio-Canada

Le maire Marc Parent a déjà indiqué qu’il voudrait imposer à un éventuel acquéreur des Ateliers une obligation de rappeler des éléments architecturaux du vieil immeuble dans le nouveau qui le remplacerait.

Isabelle Malo ne s'en inquiète pas et répète son intérêt pour un nouvel immeuble sur le site des Ateliers Saint-Louis, mais elle ajoute que si ça ne fonctionne pas à cet endroit, on cherchera ailleurs, tout simplement.

Bas-Saint-Laurent

Société