•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'opération Fées de la Fondation se met en branle pour le bal des finissants

Robes de bal
Des robes de bal Photo: Radio-Canada
Maya Arseneau

Pour une quatrième année, la Fondation du Centre jeunesse du Bas-Saint-Laurent revient avec son opération Fées de la Fondation. Ce projet crée des jumelages entre parrains et marraines et des jeunes pour leur permettre d'assister à leur bal des finissants.

Le but de l’opération Fées de la Fondation est de permettre aux jeunes de participer au bal de fin de secondaire sans se soucier des coûts que l’événement engendre.

Pour être parrains ou marraines, les personnes intéressées doivent débourser 350 $.

Ça ne couvre pas tous les frais, mais ça [en] couvre une bonne partie.

Jolaine Arsenault, coordonnatrice de la Fondation du Centre jeunesse du Bas-Saint-Laurent

La coordonnatrice de la Fondation du Centre jeunesse du Bas-Saint-Laurent, Jolaine Arsenault, soutient qu’il est possible de former de petits groupes de parrains et marraines pour couvrir le montant demandé.

À deux, trois ou quatre, ça ne fait pas beaucoup de sous pour arriver à notre objectif d’au moins avoir une vingtaine de jumelages pour cette année, explique-t-elle.

Quatre dames tiennent des robes de bal dans leurs mains.La Fondation du Centre jeunesse du Bas-Saint-Laurent revient avec l'opération Fées de la Fondation. Photo : Radio-Canada

Des robes et habits à faible coût

En plus du jumelage, la Fondation du Centre Jeunesse Bas-Saint-Laurent recueille les robes, habits et accessoires de bal à plusieurs endroits de la région.

Cela pourra permettre à un maximum de jeunes issus de différents milieux de profiter de leur soirée.

Ce n’est pas juste ouvert aux jeunes du centre jeunesse. Tous les jeunes qui veulent participer à un bal des finissants à moindres coûts pour diminuer leurs frais sont bienvenus à faire leurs achats [dans les points de chute], affirme Jolaine Arsenault.

Les points de chute sont situés à Rivière-du-Loup, à Rimouski, à Matane et à Amqui.

Bas-Saint-Laurent

Économie sociale et de partage