•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Regroupement Petapan : première rencontre entre les Innus et François Legault

Le Regroupement Petapan.

Le Regroupement Petapan représente les communautés innues de Mashteuiatsh, au Saguenay-Lac-Saint-Jean, ainsi que d'Essipit et de Nutashkuan, sur la Côte-Nord.

Photo : Radio-Canada

Marie-Jeanne Dubreuil

Les représentants du Regroupement Petapan, composé des communautés innues d'Essipit, de Nutashkuan et de Mashteuiatsh, ont rencontré le premier ministre François Legault pour négocier le projet de traité d'autonomie gouvernementale.

Durant 45 minutes, la semaine dernière, les membres du Regroupement Petapan ont échangé avec François Legault afin de faire reconnaître leurs droits sur leur territoire ancestral.

Déçus au départ du temps qui leur était alloué, les représentants innus se sont dits agréablement surpris de la connaissance que M. Legault avait du dossier.

Nous trouvions que nous avions peu de temps devant nous pour bien expliquer nos préoccupations, mais le premier ministre est arrivé bien informé, donc pour nous, la rencontre a été quand même positive.

Clifford Moar, chef du conseil de bande de Mashteuiatsh

Le Regroupement Petapan revendique la reconnaissance des droits ancestraux et le statut juridique des communautés innues de Mashteuiatsh, au Lac-Saint-Jean, et d'Essipit et de Nutashkuan, sur la Côte-Nord.

Les trois communautés espèrent conclure avec Québec et Ottawa un traité dont l'entente de principe a été signée en 2004. Mais il n'y a plus d'échéancier en vue d'une signature.

Le responsable de la négociation et chef du conseil de bande de Mashteuiatsh, Clifford Moar, croit toutefois que le traité devrait être conclu d’ici la fin du mandat du gouvernement Legault, en 2022.

Après 15 ans, j'ai bien de la difficulté à comprendre qu'on ne peut pas arriver à ce portrait-là. C'est quand même des gens qui sont qualifiés qui sont à l'entour de ces tables-là.

Clifford Moar, chef du conseil de bande de Mashteuiatsh

L'élection fédérale de cet automne pourrait cependant retarder la signature d'un traité, selon M. Moar.

Avec les informations de Jean-Louis Bordeleau.

Autochtones

Politique