•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Travaux suspendus : la piscine de l'UQTR fermée pour une durée indéterminée

Vue aérienne de la piscine du CAPS de l'UQTR, en 2015.

La piscine du CAPS de l'UQTR aura droit à une cure de jeunesse dans les prochains mois.

Photo : Facebook/ CAPS - Centre de l'activité physique et sportive

Radio-Canada

Les utilisateurs de la piscine de l'Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) devront prendre leur mal en patience. Les travaux sont suspendus pour une durée indéterminée.

L’UQTR indique que des analyses sont en cours.

Au départ, la piscine devait être prête à recevoir les utilisateurs en janvier, mais, en octobre, l’UQTR avait annoncé que les travaux devraient finalement être terminés à l’automne 2019.

Avec la suspension des travaux, d’autres retards sont à prévoir. Une démarche juridique est menée par l’établissement dans ce dossier. L’entrepreneur chargé des travaux, Construction Côté et flls, assure ne pas être visé par cette démarche et indique être en attente des résultats d’analyse.

Les clubs de natation s'impatientent

Ce retard dans les travaux n'est pas une bonne nouvelle pour Charles Labrie, l'entraîneur-chef du club de natation Les Mégophias et des Patriotes de l'UQTR. Depuis que la piscine de l'Université est hors d'usage, ses athlètes s'entraînent à la piscine du Cégep de Trois-Rivìères et à celle du centre de formation Bel-Avenir.

Ça va affecter beaucoup nos opérations qui sont déjà affectées, déplore-t-il. Le gros, c’est plus au niveau budgétaire avec les compétitions qu’on tient chaque année.

Ces compétitions sont une source de financement pour Les Mégophias. Charles Labrie souligne d'ailleurs que ces changements d'horaire pourraient avoir un impact sur les performances des nageurs à long terme. Il indique aussi qu'il est plus difficile de motiver les étudiants-athlètes depuis le début des travaux.

D'autres piscines plus populaires

Depuis la fermeture du bassin de l'UQTR en août, des piscines dans les villes en périphérie de Trois-Rivières connaissent un plus fort achalandage. À la piscine du centre sportif de l'École nationale de police de Nicolet, l'achalandage a augmenté de 15 % et les cours de natation ont aussi connu une augmentation du nombre d'inscriptions.

À Shawinigan, dans les piscines gérées par la Ville, les bains libres ont connu une hausse de 7 % de l'achalandage.

D'après les informations de Marie-Ève Trudel

Mauricie et Centre du Québec

Natation