•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Retards de construction de la nouvelle ligne de train léger Valley

Un train léger traverse un passage à niveau.

Le train léger à Edmonton.

Photo : Lydia Neufeld/CBC

Radio-Canada

Prévue pour décembre 2020, l'inauguration de la ligne de train léger Valley risque d'être repoussée à cause de retards dans la construction du nouveau tronçon qui reliera le centre-ville d'Edmonton au quartier Mill Woods.

« Nous travaillons avec la Ville pour tenter de rattraper ce retard », a affirmé le porte-parole du consortium responsable de la construction TransEd, Dean Heuman.

Ce consortium public-privé, qui a décroché le contrat de quelque 1,8 milliard de dollars pour le chantier de la nouvelle ligne Valley, a fait face à un imprévu lors de la construction du pont Tawatinâ.

En mars dernier, les ouvriers ont découvert un mystérieux bloc de béton alors qu’ils construisaient la structure qui permettra au train de traverser la rivière Saskatchewan Nord.

Les équipes de TransEd ont cherché, pendant des mois, des solutions pour se débarrasser du bloc de béton avant de décider de contourner l’obstacle, explique Dean Heuman.

Ce contretemps pourrait retarder la mise en service de la ligne Valley de quelques mois jusqu'à un an.

« Je ne peux pas dire avec exactitude la date [à laquelle les travaux seront finis] », admet M. Heuman, en réaffirmant que des pistes de solutions sont déjà envisagées pour accélérer les travaux sur le chantier.

Une d’entre elles consiste à fermer une portion de 95e Avenue entre les mois d’avril et de novembre.

« Certaines personnes sont [toutefois] complètement opposées à cette idée », avoue M. Heuman en évoquant les réactions des habitants du secteur qui ont été sondés par TransEd, le 9 février.

Le conseil municipal d’Edmonton a été informé, lundi, du retard. Le maire, Don Iveson, a rappelé à cette occasion que le contrat signé avec TransEd prévoyait des pénalités en cas de retard et que la facture ne serait réglée qu’une fois les travaux terminés.

Alberta

Politique municipale