•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Gerry Rogers démissionne à titre de chef du NPD de Terre-Neuve-et-Labrador

Gerry Rogers donne une conférence de presse
Gerry Rogers annonce sa décision de ne plus diriger le NPD provincial dès qu'un nouveau chef sera élu. Photo: CBC

La députée Gerry Rogers annonce qu'elle cédera sa place de chef du Nouveau Parti démocratique dès l'élection d'un nouveau chef, et qu'elle ne sera pas candidate aux prochaines élections provinciales à Terre-Neuve-et-Labrador.

Elle a annoncé ses intentions mardi matin dans l’édifice de la Confédération, à Saint-Jean.

Sa décision a été longuement réfléchie et très difficile à prendre, a-t-elle expliqué.

Gerry Rogers dit comprendre et regretter que cela place le parti dans une position difficile à l’approche des élections prévues pour l’automne. Le conseil exécutif du parti est toutefois solide, ajoute-t-elle, et elle lui fait confiance pour la suite des choses.

Sa décision de céder bientôt sa place de chef est entièrement personnelle et elle n’a rien à voir avec les sondages qui indiquent une baisse des appuis à son parti, assure Gerry Rogers. Le parti n’a exercé aucune pression sur elle pour qu’elle démissionne, précise-t-elle.

Gerry Rogers, qui est âgée de 62 ans, voulait aussi faire d’autres choses durant sa vie, et elle sentait qu’elle ne pouvait s’engager pour quatre ans de plus comme députée et chef du parti.

Mme Rogers souligne qu’elle a eu la chance, le privilège et l’honneur de servir la population de la circonscription de Saint-Jean Centre.

Elle n’avait jamais planifié de faire carrière en politique, explique-t-elle, mais elle s’est lancée en ce domaine parce qu’elle était inquiète pour l’avenir de la province et elle voulait agir pour améliorer les choses.

Quant à ce qui lui inspire la plus grande fierté dans le cadre de son travail en politique, elle énumère des améliorations aux droits des personnes transgenres, une réforme carcérale et une hausse du salaire minimum.

Des reproches aux autres partis politiques

Durant son discours, Gerry Rogers a lancé des critiques au gouvernement progressiste-conservateur précédent et au gouvernement libéral actuel pour leur manière de prendre des décisions.

Elle leur reproche notamment de ne pas avoir écouté la population dans le dossier de Muskrat Falls. Elle dit aussi qu’ils ignorent la communauté scientifique et universitaire.

Nous devons trouver de meilleures manières de prendre des décisions, affirme Gerry Rogers.

Chef depuis moins d'un an

Gerry Rogers est députée de Saint-Jean Centre depuis les élections de 2011.

Elle a remporté la course à la direction du NPD en avril 2018 en obtenant environ deux tiers des voix.

Mme Rogers succédait à Lorraine Michael qui était chef par intérim à la suite de la démission d’Earle McCurdy en septembre 2017.

Avec les renseignements de Stephanie Tobin, de CBC

Terre-Neuve-et-Labrador

Politique provinciale