•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Carnaval promet un 2e défilé « pas mal meilleur »

Daniel Gélinas écoute la question d’un journaliste lors d’une conférence de presse portant sur le déroulement du premier défilé nouveau genre du Carnaval de Québec.
Daniel Gélinas, consultant auprès du Carnaval de Québec Photo: Radio-Canada
Louis Gagné

L'organisation du Carnaval de Québec reconnaît que son premier défilé « réinventé » a connu des ratés et promet de corriger le tir. Elle estime toutefois que la population devrait saluer sa volonté d'innover au lieu de s'attarder uniquement aux problèmes techniques rencontrés samedi soir.

« Les gens devraient être contents qu'on essaie quelque chose de complètement nouveau [et même si] on n'aime pas ça puis qu'on a attendu un peu trop longtemps, on devrait être fier qu'on ait fait quelque chose qui n'a jamais été fait », a déclaré Daniel Gélinas, mardi, lors d’une conférence de presse.

Le consultant auprès du Carnaval est revenu sur les ratés qui ont assombri le défilé présenté samedi au centre-ville de Québec.

Il a rappelé que la fête hivernale testait un tout nouveau concept et qu’il fallait par conséquent s’attendre à ce que des problèmes surviennent.

Le lynx géant articulé était présent lors du défilé de samedi soir. Des retards et des ratés ont assombri le premier défilé nouveau genre du Carnaval de Québec. Photo : Radio-Canada

« Peut-être que ce n'était pas parfait, mais dans tout processus de création, il n'y a jamais de perfection à la première édition, à la première prestation et surtout pas à la première répétition », a fait valoir Daniel  Gélinas.

On est en évolution et on demande aux gens d'évoluer avec nous autres dans le processus de création.

Daniel Gélinas, consultant auprès du Carnaval de Québec

Retards et problèmes techniques

Le premier défilé nouveau genre du Carnaval a été marqué par de nombreux retards et problèmes techniques. À un certain point, le cortège auquel participaient 400 artistes avait accumulé une heure et demie de retard sur son itinéraire. Le spectacle devait durer 45 minutes.

En plus de l'attente, certains spectateurs ont dit ne pas bien comprendre les tableaux présentés lors du défilé, en plus d'être dérangés par son rythme inégal.

L’un des tableaux recréée l’ambiance d’une tempête de neige québécoise. On aperçoit une voiture enlisée dans la neige ainsi que des artistes munis d’une pelle.Daniel Gélinas promet que les « tableaux » et les « entre-tableaux » seront en monde animation et musique durant tout le parcours. Photo : Radio-Canada

L’organisation du Carnaval promet de remédier à la situation. Daniel Gélinas a mentionné que son équipe allait travailler sur trois objectifs principaux : 1) ramener la durée du défilé de 45 à 50 minutes; 2) assurer une animation constante tout au long du parcours et 3) améliorer la « sonorisation globale ».

« Ça va éviter d’avoir des trous, d’avoir des moments qui tombent un peu morts », a-t-il expliqué. », a-t-il indiqué.

On va arriver avec une prestation qui devrait être, à toutes fins pratiques, pas mal meilleure que ce qu’on a vu.

Daniel Gélinas, consultant auprès du Carnaval de Québec

« Effets très positifs »

De son côté, la directrice générale du Carnaval de Québec, Mélanie Raymond, a tenu à souligner que le nouveau concept de défilé s’inscrivait dans une vision globale élaborée l’an dernier.

Elle a affirmé que de nombreux éléments de cette nouvelle vision ont déjà des « effets très positif  , notamment sur l’achalandage.

Mélanie Raymond et Daniel Gélinas font le point sur le premier défilé nouveau genre du Carnaval de Québec lors d’une conférence de presse.La directrice générale du Carnaval de Québec, Mélanie Raymond, et le consultant Daniel Gélinas Photo : Radio-Canada

Mme Raymond a ajouté que les 75 événements partenaires remportent également un franc succès.

« Ça fonctionne très bien. Un peu partout dans la capitale nationale, on sent l’effervescente carnavalesque », a-t-elle soutenu.

Daniel Gélinas a abondé dans le même sens : « La démonstration, à date, c'est que ça marche, ça fonctionne. Oui, le défilé, ça créé beaucoup d'émoi, mais le reste à côté, il faut s'ouvrir les œillères un peu puis voir que oui, il y a du succès là. »

Le deuxième défilé du Carnaval 2019 se tiendra samedi soir en Haute-Ville.

Québec

Société