•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vols annulés et présence policière accrue pour la « pire tempête de l’hiver »

Le calme avant la tempête. La rue de la Couronne le 12 février 2019 au matin, vue de la Haute-Ville.
Le calme avant la tempête. La rue de la Couronne le 12 février 2019 au matin, vue de la Haute-Ville. Photo: Radio-Canada / Carl Boivin
Alain Rochefort

Avant même l'arrivée des premiers flocons de la « pire tempête de l'hiver », la Sûreté du Québec annonce une augmentation de ses effectifs sur le réseau routier de la capitale, tandis que des vols sont déjà annulés à l'aéroport Jean-Lesage.

Une trentaine de centimètres de neige et des forts vents vont s’abattre sur tout le sud du Québec ce soir et demain. Pour la région de Charlevoix, jusqu’à 50 centimètres sont attendus.

Il s’agit de la « pire tempête de l’hiver », selon les prévisions d’Environnement Canada.

« Ça va commencer ce soir à Québec vers 21h et ça va gagner en intensité surtout après minuit. Il va tomber environ 2-3 centimètres à l’heure, donc ça va s’accumuler rapidement, prévoit Amélie Bertrand, météorologue chez Environnement Canada.

S’il tombe effectivement 30 centimètres, ce sera la plus grosse tempête de la saison.

Amélie Bertrand, météorologue chez Environnement Canada

Entrée au travail difficile

L’entrée au travail sera particulièrement difficile demain matin pour les automobilistes qui prendront la route au moment même où la tempête sera à son apogée. Plusieurs écoles pourraient d’ailleurs fermer leurs portes.

« Il y aura des rafales de vents jusqu’à 80 km/h au courant de la nuit et demain matin. Poudrerie généralisée un peu partout le long des routes », ajoute Mme Bertrand.

Déjà demain matin, vers 6h, on devrait avoir un 15 centimètres au sol.

Amélie Bertrand, météorologue chez Environnement Canada

Présence accrue de la SQ

La Sûreté du Québec a annoncé ce matin un plus grand déploiement de ses effectifs sur les routes afin d’intervenir aux endroits stratégiques.

« Ce déploiement vise le changement de comportement des usagers du réseau routier, en amont d’une tempête hivernale et de détérioration des conditions routières », explique la porte-parole de la SQ, Christine Coulombe.

« Les collisions, lors de conditions climatiques précaires, sont principalement causées par le comportement des conducteurs qui n’adaptent pas leur conduite en conséquence », souligne Mme Coulombe.

Le ministère des Transports assure également que toutes les ressources nécessaires seront déployés sur le réseau routier tout au long des précipitations afin de limiter l'accumulation de neige sur la chaussée.

Vols annulés

La tempête a déjà commencé à s’abattre sur l’Ontario. Des écoles sont fermées et des centaines de vols sont annulés aux aéroports de Toronto. Tous les vols en provenance ou en direction de Québec sont d’ailleurs annulés jusqu’à nouvel ordre.

À Québec, la tempête va perdre en intensité à compter de mercredi soir.

« C’est un événement qui va durer grosso modo 24 heures », affirme Amélie Bertrand.

La plus récente tempête hivernale (Nouvelle fenêtre) à avoir frappé Québec, à la mi-janvier, a laissé 23 centimètres de neige à l’aéroport Jean-Lesage.

Conditions météorologiques

Justice et faits divers