•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Aurora Cannabis perd 238 M$ malgré une hausse des revenus

Des plantes de cannabis alignées dans une usine de production.

Aurora Cannabis cultive du cannabis récréatif, ainsi que du cannabis médicinal.

Photo : CBC / Travis McEwan

La Presse canadienne

Le producteur albertain de marijuana Aurora Cannabis affirme avoir obtenu 54,2 millions de dollars en revenus nets depuis la légalisation de la marijuana, en octobre 2018. Durant la même période, ses actionnaires ont toutefois perdu près de 238 millions de dollars.

Les produits d’Aurora Cannabis représentent 20 % de toutes les ventes de cannabis au Canada depuis le 17 octobre 2018. L’entreprise a vendu 21,6 millions de dollars de produits récréatif et 26 millions de dollars de cannabis médicinal.

« Le marché canadien présente une belle occasion pour nous. La réponse des consommateurs à la légalisation est forte », a affirmé le chef de la direction, Cameron Battley, lors d’une conférence téléphonique à la fermeture des marchés, lundi.

Ce n’est que le début toutefois. Nous prévoyons une forte croissance lorsqu'un plus grand nombre de produits seront offerts sur le marché.

Cameron Battley, chef de la direction, Aurora Cannabis
Le directeur général adjoint d'Aurora Cannabis, Cam Battley dans l'usine de Leduc, devant des plantes de cannabis.

Le directeur général adjoint d'Aurora Cannabis, Cam Battley, l'assure, sa nouvelle usine est « le modèle de la production de cannabis du 21e siècle ».

Photo : CBC / Travis McEwan

La course pour répondre à la demande

L’entreprise affirme que son usine d’Edmonton fonctionnera bientôt à plein rendement et que sa plus récente récolte a dépassé ses attentes. Aurora a une capacité de production de 120 tonnes de cannabis par année et espère atteindre 150 tonnes d’ici le 31 mars 2019.

Son président, Terry Booth, est persuadé qu'Aurora Cannabis pourra produire assez de marijuana pour répondre à la demande canadienne et éviter les pénuries, comme celle qui s'est produite en automne dernier. Il concède que cela prendra un peu de temps pour y parvenir cependant.

« Nous allons devoir construire de meilleures infrastructures de vente dans toutes les provinces pour atteindre les niveaux de vente que tout le monde anticipe, mais cela va prendre encore quelques trimestres », affirme-t-il.

Une usine de cannabis avec des rangées de plantes.

L'usine de 74 000 mètres carrés devrait produire, à terme, 100 000 kilogrammes de cannabis par an.

Photo : CBC / Travis McEwan

Les actionnaires perdants

Malgré la hausse des revenus, les actionnaires d’Aurora Cannabis ont perdu 237,7 millions de dollars depuis octobre, soit environ 25 cents par action. L’entreprise attribue ces pertes à divers ajustements financiers qu’elle a choisi de faire.

La compagnie critique notamment l’imposition par le gouvernement fédéral d’une taxe d’accise de 10 % sur les ventes de cannabis, notamment sur les ventes de cannabis médicinal. « Aurora s'oppose à cette pratique. Nous ne percevons pas la taxe auprès des patients. Nous absorbons plutôt le coût, malgré l’effet négatif sur nos revenus », explique Cameron Battley.

Cannabis

Économie