•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La tempête hivernale frappe le Québec et cause la fermeture d'écoles

Mercredi matin, les rues de Montréal n'étaient pas tout à fait déneigées.

Les rues de Montréal encore enneigées, mercredi matin.

Photo : Radio-Canada / Alain Beland

Radio-Canada

La tempête de neige annoncée ces derniers jours s'est bien installée au Québec, rendant les déplacements difficiles sur les routes. Des centaines d'écoles ont déjà annoncé qu'elles seraient fermées pour la journée et des vols ont été annulés à l'aéroport Montréal-Trudeau.

Les régions de Montréal, de la Montérégie et de l'Outaouais ont été les premières à voir s'accumuler plusieurs centimètres de neige. La tempête hivernale pourrait encore laisser sur son passage de 20 à 40 centimètres de neige, notamment dans le Haut-Saint-Laurent, avant de gagner le Bas-Saint-Laurent puis la Gaspésie, mercredi.

Au Québec, les déplacements seront difficiles dans la journée de mercredi, surtout avec les forts vents qui risquent de créer de la poudrerie. La visibilité sur les routes pourrait donc être presque nulle, et la chaussée, fortement enneigée à certains endroits.

« Mercredi matin, les déplacements seront vraiment très compliqués. On aura reçu dans la région de Montréal environ 25 centimètres de neige, et dans la région de Gatineau peut-être un peu plus d'une vingtaine », a indiqué Simon Legault, météorologue à Environnement Canada.

On conseille aux gens de prendre la route le moins possible. Si on peut travailler de la maison, ou si on peut reporter les déplacements, c'est peut-être la meilleure journée de l'hiver pour le faire.

Simon Legault, météorologue à Environnement Canada

La ministre de la Sécurité publique du Québec, Geneviève Guilbault, a tenu mardi à rassurer la population en affirmant que le gouvernement prenait ses responsabilités et que la sécurité publique et les transports étaient « en veille aiguë ».

De nombreux vols à destination de villes ontariennes et américaines ont été annulés mardi à l'aéroport Montréal-Trudeau. De son côté, VIA Rail a averti que ses liaisons de train pourraient subir des retards en raison de ces conditions hivernales.

Des voitures circulent sur une route enneigée, en pleine tempête hivernale.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le ministère des Transports du Québec a invité les automobilistes et les conducteurs de véhicules lourds à faire preuve d'une grande prudence et à adapter leur conduite en fonction des conditions routières

Photo : Radio-Canada

Écoles fermées

Des commissions scolaires ont déjà annoncé la fermeture d'écoles, dès mardi soir.

Les établissements des commissions scolaires de Montréal, Laval, Marguerite-Bourgeoys, des Patriotes, de la Vallée-des-Tisserands, des Affluents et des Grandes-Seigneuries, ainsi que ceux des commissions scolaires de la Pointe-de-l’Île et Marie-Victorin, sont fermés pour la journée, de même que les services de garde. Il en est de même à la Commission scolaire English Montreal. Des écoles privées ont également annoncé qu'elles fermeraient leurs portes.

La Commission scolaire des Trois-Lacs, en Montérégie, a annoncé que ses services étaient interrompus. Les établissements de la Commission scolaire au Cœur-des-Vallées, dans la région de Gatineau, sont également fermés.

Certaines commissions scolaires disaient surveiller la situation de près, sans avoir pris de décision, dont Commission scolaire de la capitale, à Québec, et la Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke, qui devraient faire le point vers 6 h.

En Ontario, la neige et le vent ont aussi forcé la fermeture de plusieurs écoles et universités. Les transports scolaires ont été annulés dans l'est de la province. Le Sud ontarien n'a pas été épargné avec, là aussi, des fermetures d'écoles et d'universités. De plus, des centaines de vols ont été retardés ou annulés aux aéroports Pearson et Billy Bishop.

La SQ prête à déclencher l'opération Dégivreur

La Sûreté du Québec (SQ) a annoncé qu'elle déploiera des effectifs supplémentaires sur les routes. Selon Claude Denis, porte-parole de la SQ, les autorités se préparent à devoir déclencher l’opération Dégivreur.

« C’est un plan d’urgence qui regroupe des partenaires, dont la Sûreté du Québec, le MTQ ou des remorqueurs par exemple. Ça comprend des fermetures de routes, des patrouilles de retenue pour empêcher les véhicules de circuler trop rapidement, ouvrir des centres d’hébergement ou faire des évacuations si nécessaire », explique l’agent Denis.

Bien entendu, les automobilistes sont invités à réduire leurs déplacements au strict nécessaire.

Pour ceux et celles qui doivent sortir, le mot d’ordre est de ralentir et de laisser suffisamment de distance devant soi pour être capable de freiner en cas d’urgence.

On demande à tous les conducteurs, j’inclus les automobilistes et les camionneurs là-dedans, de ralentir, d’adapter leur conduite aux conditions routières; même si c’est écrit 100 km/h, les gens peuvent recevoir une contravention s’ils n’adaptent pas leur conduite aux conditions routières.

Claude Denis, Sûreté du Québec

« Assurez-vous d’être bien vu et de bien voir les autres », ajoute Claude Denis, en rappelant l’importance de bien déneiger les véhicules, leurs phares et leurs feux de position avant de prendre la route.

Un mélange de neige et de pluie s’abat sur Toronto

Dans la grande région de Montréal, la tempête pourrait commencer à faiblir pendant la journée. Plus à l'est, la tempête deviendra moins intense en après-midi et dans la nuit de jeudi.

Le système devrait aussi toucher les provinces de l'Atlantique, qui pourraient recevoir un mélange de grésil et de neige.

Le Nouveau-Brunswick ne sera pas épargné par la tempête. De la neige parfois forte et du grésil y sont aussi attendus en après-midi. Les accumulations pourraient atteindre 20 à 30 cm.

Avec les informations de La Presse canadienne

Conditions météorologiques

Environnement