•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un nouveau locataire et des rénovations pour la maison Édouard-Rouleau

La maison est en mauvaise état

La maison Édouard-Rouleau date de 1885.

Photo : Radio-Canada / Audrey Neveu

Radio-Canada

Vide depuis 14 ans, la maison Édouard-Rouleau, berceau du quartier historique francophone Rouleauville, à Calgary, sera rénovée, puis occupée par un locataire dont l'identité reste encore secrète.

Un peu plus d'une semaine après l'incendie qui a ravagé la maison historique Enoch, à Calgary, plusieurs s'interrogeaient sur le sort de la maison Édouard-Rouleau, l'une des plus vieilles de Calgary. Construite en 1885, elle a appartenu au Dr Édouard Rouleau, l'un des membres les plus influents de la communauté francophone de l'époque.

La Ville de Calgary, propriétaire de la maison, investira 1,45 million de dollars pour la rénover. Le bail avec le mystérieux locataire devrait être signé à la fin des rénovations.

D’après la responsable des installations, Jilian Henderson, il était impossible de rénover la maison sans être certain de sa vocation à long terme. « Maintenant que nous la connaissons, nous pouvons aller de l'avant. »

Les travaux permettront notamment d'installer l'électricité et l'eau courante, en plus de rénover l'extérieur de la maison, abîmé par les intempéries. Les fenêtres sont placardées, la peinture se décolle par lambeaux, et une partie du toit est brisée.

Les travaux de rénovations de l’ancienne maison du Dr Édouard Rouleau devraient commencer bientôt et se terminer à la fin de l'année.

Des travaux bien accueillis

La présidente du Bureau de visibilité de Calgary, Suzanne de Courville Nicol, accueille favorablement cette initiative, mais déplore qu'il ait fallu attendre si longtemps pour rénover la maison.

Regardez les vitres brisées. C'est triste de voir que la maison a été laissée de côté.

Suzanne de Courville Nicol, présidente du Bureau de visibilité de Calgary
Suzanne De Courville Nicol, portant un drapeau franco-albertain, donne une entrevue devant la maison Édouard-Rouleau.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Suzanne De Courville Nicol déplore que la Ville de Calgary n'ait pas accordé davantage d'attention à la maison historique Édouard-Rouleau.

Photo : Radio-Canada / Audrey Neveu

Celle qui est très impliquée dans la communauté franco-albertaine aurait toutefois voulu que les Franco-Albertains soient davantage consultés sur l'avenir de la maison et son nouveau locataire.

Si c'est l'Alberta Ballet, ça aurait bien du bon sens, parce qu'ils sont [ situés juste à côté ]. Moi, en tout cas, j'ai toujours envisagé que ce soit un genre de petit musée francophone, avec de l'information sur Rouleauville et des dépliants.

Suzanne de Courville Nicol, présidente du Bureau de visibilité de Calgary

Elle se dit toutefois heureuse que la maison reprenne vie, en attendant de connaître sa nouvelle vocation.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Alberta

Histoire