•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'audience déterminant la peine d'un policier de Calgary reconnu coupable de corruption commence

Un photo montage de trois photos collées les unes aux autres de chaque accusé entrant au palais de justice.
Les trois accusés arrivent au palais de justice de Calgary. Photo: Radio-Canada / Meghan Grant
Radio-Canada

L'audience consacrée à la détermination de la peine de Bryan Morton, l'un des trois anciens et actuels policiers de Calgary reconnus coupables d'infractions liées à de la corruption et à du harcèlement, a débuté lundi matin.

La Couronne recommande que la justice impose une peine de quatre ans de prison à Bryan Morton, notamment parce qu’il a nui à la réputation de la police municipale.

La défense demande par contre deux ans de peine avec sursis à purger dans la communauté et non pas dans un centre de détention, qui serait suivie de trois ans de probation.

Le juge Bryan Mahoney chargé du dossier devrait prononcer la sentence le 5 mars prochain.

Les soumissions concernant les deux autres policiers, Brad McNish et de Tony Braile, ont été reportés à la fin février en raison de problèmes d’emploi du temps des témoins et des avocats.

Les trois fonctionnaires ont été reconnus coupables en avril dernier d'avoir harcelé une femme, dans le but de la forcer à abandonner ses droits dans la lutte pour la garde de ses enfants. Les trois hommes travaillaient pour une société d'investigation privée embauchée par un client, Ken Carter, qui visait son ex-petite amie, Akele Taylor, avec laquelle il était conflit pour la garde de leur fille, qu'il voulait obtenir.

Entre 2012 et 2015, j’ai été surveillée, traquée, harcelée et terrorisée pendant deux ans.

Akele Taylor - Victime et ex-petite amie de Ken Carter


Une unité de géolocalisation avait été installée sur la voiture d'Akele Taylor et des milliers de dollars ont été offerts à ses amis en échange d'information négative à son sujet.

Tony Braile et Bryan Morton ont été reconnus coupables de corruption, de harcèlement et d'utilisation non autorisée d'un système informatique, tandis que Morton a aussi fait l’objet d’un verdict de culpabilité pour abus de confiance. Brad McNish a été reconnu coupable d'utilisation non autorisée d'un système informatique et d'abus de confiance.

D’autres peines à venir

Une audience de détermination de la peine aura lieu au courant de cette année pour l'ex-petit ami, Ken Carter, et les propriétaires de la société privée ayant embauché les trois policiers. Ils ont tous été reconnus coupables de harcèlement criminel.

Tony Braile a été licencié de la police en 2016 pour faute professionnelle en rapport avec une poursuite à haute vitesse, survenue en 2008. Bryan Morton et Brad McNish restent suspendus sans salaire.

Alberta

Justice