•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’Apollo pour la Saint-Valentin

Navire à quai.
L'apollo a été construit en 1970. Il doit passer des tests avant de commencer les traversées qui sont prévues au plus tôt le 13 février. Photo: Radio-Canada / Jean-François Deschênes
Joane Bérubé

La Société des traversiers du Québec annonce que l'Apollo, le navire qu'elle a acheté pour remplacer le F-A.-Gauthier, entrera en service comme prévu jeudi prochain, à la traverse Matane-Baie-Comeau-Godbout.

Le premier départ se fera à 8 h de Matane en direction de Baie-Comeau. Le navire repartira de Baie-Comeau vers Matane à 17 h.

L’horaire de l’Apollo sera pour le moment le même que celui du CTMA Voyageur. L’entrée en service de l’Apollo aura toutefois été précédée de cinq jours consécutifs sans lien maritime entre Matane et la Côte-Nord.

La Société annule en effet les traversées prévues pour les deux prochains jours puisque le débarcadère de Matane devra faire l’objet d’une mise à niveau, mardi et mercredi, pour que l’Apollo puisse y accoster.

Navire à quai.Le CTMA Voyageur au quai de Matane Photo : Radio-Canada / Jean-François Deschênes

Le Voyageur, qui effectuait temporairement les traversées entre Matane et la Côte-Nord, est à quai depuis trois jours en raison d’un couvert de glaces exceptionnel dans le secteur de Matane.

Des travaux seront aussi effectués au débarcadère de Godbout à partir de jeudi pour permettre à l’Apollo d’y accoster.

Les travaux d’ajustement du débarcadère de Baie-Comeau ont pris fin dimanche.

Les clients qui détenaient des réservations seront replacés en priorité sur une traversée de l’Apollo. Des essais auront également lieu mardi et mercredi, en mer et à quai, avec le nouveau traversier.

L’entrée en service de l’Apollo mettra fin au service de navette aérienne qui a été mis à la disposition des passagers au début du mois de février.

Construit en 1970, l’Apollo, qui était en service entre Blanc-Sablon et Sainte-Barbe à Terre-Neuve, peut embarquer 240 passagers et 80 véhicules. Il est prévu qu’il soit en poste à la traverse Matane/Baie-Comeau/Godbout jusqu’à l'acquisition d'un navire de remplacement pour l'ensemble de la flotte de la STQ.

La STQ a payé 2,1 millions pour le navire qui doit être revendu lorsque sa présence entre Matane et la Côte-Nord ne sera plus requise.

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Transports