•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

2019 : l’année du rail gaspésien?

Convoi de pales d'éoliennes dans la baie des Chaleurs.

Convoi ferroviaire dans la baie des Chaleurs.

Photo : Luc Lévesque

Radio-Canada

Le ministère des Transports du Québec (MTQ) s'apprête à lancer des travaux majeurs pour la remise aux normes du chemin de fer de la Gaspésie.

La reconstruction de deux ponts devrait s'amorcer à Cascapédia et à Caplan. Deux autres ponts devraient aussi être réparés dans le secteur de Port-Daniel-Gascons.

Québec, qui est le propriétaire du rail, procède aussi à des inspections entre Port-Daniel-Gascons et Gaspé présentement. Une analyse des ponts et des falaises est en cours, précise le porte-parole du ministère des Transports, Gilles Payer.

Le ministère souhaite dresser une liste des enjeux prioritaires et des travaux à effectuer. « Le ministère des Transports vise un dépôt de dossier d’opportunités [sic] pour 2019 pour ce troisième et dernier tronçon qui mènerait jusqu'à Gaspé », explique M. Payer.

Le MTQ ne confirme toutefois aucun échéancier quant à la réparation complète du rail jusqu’à Gaspé.

La Société du chemin de fer de la Gaspésie en croissance

Le métal du rail a été tordu par la force de dame nature le long du littoral gaspésien..

L'état du rail complique les opérations de la Société du chemin de fer de la Gaspésie.

Photo : Radio-Canada / William Bastille-Denis

La Société du chemin de fer de la Gaspésie (SCFG) attend avec impatience la réalisation de tous ces travaux.

La Société vient d'ailleurs d'acheter deux autres locomotives au coût de 750 000 $.

Selon le président de la SCFG, Éric Dubé, les activités de l’entreprise sont en progression constante depuis les quatre dernières années. On est passé, précise M. Dubé, d'un chiffre d'affaires d’à peu près 750 000 $ par année avec peut-être 1500 wagons. On dépasse le cap du 8 millions de dollars de chiffre d'affaires et on s'enligne pour dépasser à moyen terme les 5000 wagons par année. 

Le ministère des Transports indique avoir injecté 15 millions de dollars en études et travaux sur le chemin de fer depuis l'an dernier.

D'après le reportage de Pierre Cotton

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Transports