•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le gouverneur de Californie va retirer la Garde nationale de la frontière mexicaine

Gavin Newsom parle dans un micro.

Le gouverneur démocrate de la Californie, Gavin Newsom, lors d'un discours prononcé le 17 janvier.

Photo : La Presse canadienne / AP/Rich Pedroncelli

Agence France-Presse

Dans un geste de défiance envers le président Donald Trump, le nouveau gouverneur de Californie va ordonner le retrait des militaires de la Garde nationale déployés le long de la frontière entre son État et le Mexique, ont annoncé lundi ses services.

Le gouverneur démocrate Gavin Newsom devait signer l'ordre de retrait plus tard lundi, à la veille de son discours sur « l'état de l'État », dans lequel il compte dénoncer une « crise fabriquée de toutes pièces » à la frontière mexicaine, selon des extraits transmis à l'AFP.

La Californie ne prendra pas part à ce théâtre politique.

Gavin Newsom, gouverneur de la Californie

Selon les services de M. Newsom, les quelque 360 membres de la Garde nationale qui ont été déployés le long de la frontière seront réaffectés pour lutter contre « les vraies menaces » qui pèsent sur la Californie, comme les feux de forêt.

La gouverneure démocrate du Nouveau-Mexique, Michelle Lujan Grusham, a pris une décision similaire la semaine dernière.

En temps de paix, la Garde nationale de chaque État reste sous l'autorité du gouverneur.

Le président Donald Trump a ordonné l'envoi de milliers de soldats le long de la frontière mexicaine.

M. Trump affirme que ces militaires, qui sont censés surveiller les lieux et appuyer la police des frontières, sont nécessaires pour lutter contre l'immigration clandestine. Ils ne sont toutefois pas autorisés à procéder à des arrestations.

Politique américaine

International