•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Robert Gauvin en route vers Paris pour rencontrer la Francophonie

Robert Gauvin, avec des drapeaux du Nouveau-Brunswick en arrière-plan
Robert Gauvin est en route vers Paris pour rencontrer l'OIF. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Le vice-premier ministre du Nouveau-Brunswick et ministre de la Francophonie, Robert Gauvin, est en route vers la capitale française pour s'entretenir avec l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF) au courant de la fin de semaine. L'OIF doit se rencontrer cette semaine pour faire le point sur l'avenir des Jeux de 2021.

Robert Gauvin devrait rencontrer des représentants de l’OIF et du gouvernement français lors de son séjour à Paris, en France.

Il participera également à une partie de la rencontre sur les Jeux, explique la directrice des communications du ministère du Tourisme, Patrimoine la Culture, Stéphanie Bilodeau.

Le Conseil d’orientation du Comité international des Jeux de la Francophonie doit examiner les conséquences du désistement du Nouveau-Brunswick à Paris, les 14 et 15 février. L’OIF s’était dite déçue de l’annulation des Jeux de Moncton-Dieppe par voie de communiqué le 30 janvier dernier.

L’un des points à l’ordre du jour de la rencontre du Comité international des Jeux de la Francophonie est de discuter des prochaines étapes concernant les Jeux de 2021, confirme Mme Bilodeau.

Le premier ministre du Nouveau-Brunswick, Blaine Higgs, a annulé les Jeux de la Francophonie 2021 il y a deux semaines en raison de l’explosion du budget. Fredericton et Ottawa ne sont pas parvenus à trouver une formule de financement convenable pour le budget de la province.

Andrew Scheer revient sur les Jeux

Le chef du Parti conservateur du Canada, Andrew Scheer, était de passage à Fredericton lundi et il en a profité pour s’attaquer à Justin Trudeau au sujet de l’annulation des Jeux de la Francophonie.

C’est clair que le gouvernement Trudeau a décidé de ne pas sauver les jeux, a martelé Andrew Scheer.

Il a préféré lancer des attaques politiques au lieu d’avoir les Jeux ici au Nouveau-Brunswick.

Andrew Scheer
Andrew Scheer devant le microphone en point de presse.De passage à Fredericton, Andrew Scheer estime que Justin Trudeau n'en a pas assez fait pour sauver les Jeux de la Francophonie. Photo : Radio-Canada / Hadeel Ibrahim

C’est un autre exemple où le gouvernement libéral parle beaucoup des communautés francophones, mais en réalité, il ne donne pas d’appui pour soutenir les Jeux, a tranché Andrew Scheer.

En décembre, la ministre fédérale de la Francophonie, Mélanie Joly, s’était empressée d’associer les conservateurs fédéraux aux décisions du conservateur ontarien Doug Ford relativement aux compressions dans les services aux Franco-ontariens.

Avec les informations de Nicolas Steinbach et Michel Corriveau

Nouveau-Brunswick

Francophonie