•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Manitoba change le financement des Services à la famille

Pour la ministre des Familles, Heather Stefanson
Pour la ministre des Familles, Heather Stefanson, le nouveau système de financement doit permettre de mettre l'accent sur la prévention des problèmes familiaux. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Le gouvernement du Manitoba a annoncé lundi une nouvelle méthode de financement des Services à l'enfant et à la famille, qui prévoit une enveloppe budgétaire globale pour l'ensemble des quatre régies de ces services au lieu du calcul par enfant.

La province prévoit un financement unique de 435 millions de dollars, comprenant les Allocations spéciales pour enfants, fournies par Ottawa.

Cette décision sera effective pour trois ans à compter de 2019-2020.

Selon la ministre des Familles, Heather Stefanson, ce nouveau système devrait permettre d'accroître les mesures en matière de prévention.

« C’est davantage d’autonomie pour les régies de services afin de décider où va l’argent et comment cet argent sera dépensé », explique-t-elle.

Un modèle en cours de discussion

Toutefois, la ministre dit que les détails de cette enveloppe unique restent encore à définir, notamment sur la répartition des fonds par régie.

Un projet pilote en 2017 avait été critiqué par les principaux intéressés qui estimaient que cette méthode entraînerait un déficit pour les régies de services.

Pour la ministre, au contraire, « elle assurera que les régies de services à l’enfant et à la famille disposeront de plus de fonds ».

Les régies auront quant à elles la responsabilité de définir la répartition des fonds entre les 24 agences chargées de fournir des services aux familles.

Une décision discutée

Dans un communiqué, le président de la Fédération des Métis du Manitoba, David Chartrand, regrette une décision « unilatérale ». Bien qu’il ne se dise pas opposé au principe d’une enveloppe budgétaire unique, il affirme que « le Conseil des chefs autochtones a été ignoré ».

Pour le chef du Nouveau Parti démocratique, Wab Kinew, ce changement a pour but de « contrôler les coûts » et « pas d'aider les enfants ».

D'après lui, cette décision risque d'entraîner des inégalités entre les régies et les agences d’aide.

De nombreux enfants autochtones

Au 31 mars 2018, plus de 10 700 enfants étaient pris en charge par la province. Près de 90 % d’entre eux étaient Autochtones. Le Manitoba a le plus haut taux d’enfants mis sous tutelle au Canada et retire environ un nouveau-né par jour de sa famille.

Le modèle actuel de financement par enfant dépend du nombre d’enfants mis sous tutelle et de la durée de cette dernière.

Avec des informations de Pierre Verrière

Manitoba

Politique provinciale