•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Compressions dans les services en français : l’AFMO obtient des appuis

Le drapeau franco-ontarien

L'Association française des municipalités de l'Ontario (AFMO) obtient l'appui d'organismes et des municipalités.

Photo : Radio-Canada / Vedran Lesic

Radio-Canada

L'Association française des municipalités de l'Ontario (AFMO) obtient des appuis de l'intérieur et de l'extérieur de la province relativement aux compressions dans les services en français du gouvernement Ford.

L’AFMO dit avoir établi des liens avec des regroupements de municipalités ailleurs au pays.

L’organisme souligne que des associations de municipalités francophones au Manitoba, au Québec et au Nouveau-Brunswick ont dénoncé le retrait du financement à l’Université de l’Ontario français et l’élimination du bureau du Commissaire aux services en français.

Au Québec seulement, l’AFMO affirme avoir reçu une centaine de résolutions en provenance de municipalités et de municipalités régionales de comté.

Le président de l'AFMO et maire de Hearst, Roger Sigouin, est reconnaissant de cet appui.

Il estime que les compressions contribuent aussi à l’adhésion de municipalités à l’organisme.

Cela a lancé un message aux communautés, qu’il faut se regrouper, qu’il faut travailler ensemble, et c’est ce qu’on est en train de ressentir.

Roger Sigouin, président de l’AFMO
Roger Sigouin, le maire de Hearst.

Roger Sigouin, le maire de Hearst, affirme que certains maires craignent encore les effets de la légalisation du cannabis sur les municipalités rurales

Photo : Radio-Canada

Amélioration de la situation financière de l’organisation

L’AFMO indique que d’importantes villes telles que Sudbury, Welland, Timmins et Clarence-Rockland ont récemment payé leur cotisation.

L’organisme fait aussi valoir qu’il a réussi à redresser ses finances en effaçant un déficit de plus de 150 000 $ qui existait à la fin de l’année 2017.

L’association entend maintenant concentrer ses efforts de sensibilisation auprès de municipalités qui n’ont pas renouvelé leur adhésion.

Entre autres, une rencontre doit être organisée en mars avec des représentants de la Ville de Toronto afin qu’elle réintègre l’organisme.

Nord de l'Ontario

Politique municipale