•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Colombie-Britannique impose une limite sur les témoins experts pour répondre aux pertes de l’ICBC

Un politicien avec un regard sérieux fait une annonce devant des drapeaux de la Colombie-Britannique.

Le procureur général David Eby annonce de nouvelles limites sur les témoins experts dans les disputes d'accidents de la route.

Photo : Radio-Canada / Mike McArthur

Eva Uguen-Csenge

La Colombie-Britannique limite dès maintenant le nombre de témoins experts dans les disputes d'accidents de la route pour tenter de résoudre la situation financière de l'assureur public, l'Insurance Corporation of British Columbia (ICBC).

Les parties auront chacun droit à un expert dans les disputes valant moins de 100 000 $ et jusqu’à trois dans tous les autres cas.

Le procureur général dit que la mesure instaure une nouvelle proportionnalité dans le système d’assurance.

« Ce n'est dans l’intérêt de personne d’avoir six experts, ou plus, sur une réclamation », a dit David Eby lors d’une conférence de presse, lundi matin.

La semaine dernière, l'assureur automobile public de la Colombie-Britannique a annoncé une perte nette de 860 millions de dollars au cours des neuf premiers mois de l'année fiscale.

David Eby a souligné que la situation financière de l’assureur « reste critique et s’aggrave ». Dans un communiqué, il a affirmé que la perte est jusqu'ici de 273 millions de dollars de plus que ce qui était prévu pour l'année.

L'ICBC adoptera d’autres changements le 1er avril, notamment une nouvelle limite pour les réclamations liées aux blessures mineures et un nouveau processus de résolutions de disputes.

Ces réformes vont permettre d'économiser plus de 1 milliard de dollars par année, croit David Eby.

Plus d'infos à venir

Colombie-Britannique et Yukon

Assurances