•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La tournée régionale du ministère des Affaires municipales est lancée

La ministre assise à une table devant les élus
La ministre Andrée Laforest rencontre les élus de toutes les régions. Photo: Radio-Canada / Louis Martineau

La ministre des Affaires municipales et de l'Habitation, Andrée Laforest, a commencé une vaste tournée régionale dans sa région du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

L’objectif de la ministre est de déterminer les orientations à prendre pour son ministère en matière d’aménagement, d’occupation du territoire et de développement régional.

Lundi matin, de nombreux élus étaient présents, dont la mairesse de Saguenay, Josée Néron, les maires d’Alma et de Roberval, Marc Asselin et Sabin Côté, ainsi que les quatre préfets de la région.

Quand je suis arrivée en poste, j’ai entendu qu’il y avait un réflexe Montréal et un réflexe pour Québec alors moi j’ai dit :  "est-ce qu’il y a un réflexe région?" On m’a dit que pas encore. Alors pas encore, maintenant ça va devenir un réflexe région, a soutenu la ministre devant les élus.

Les représentants régionaux soutiennent s'être sentis écoutés.

Les élus présents satisfaits de la rencontre

Les revendications des élus ont tourné autour de l'aménagement et de l'occupation du territoire et sur la fiscalité municipale. L'écoute de la ministre, qui avait aussi déplacé des fonctionnaires pour l'occasion, a été appréciée

On voit dans la loi sur les cités et villes des alinéas qui donnent des particularités à la ville de Montréal, à la ville de Québec. Ce qu'on a demandé, c'est d'essayer de tourner la lorgnette de bord. Qu'est-ce qu'on peut faire pour les régions? Parce qu’en ce moment, ce n'est pas seulement une question de vitalité, c'est une question de survie. On doit pouvoir ramener les populations dans les régions, permettre aux régions de faire du développement économique, souligne la mairesse Josée Néron.

Quant à lui, le député de Jonquière, Sylvain Gaudreault, est demeuré sur son appétit. Les élus demandent aussi le rétablissement d'une structure de concertation régionale comme la Conférence régionale des élus (CRÉ), mais sur ce point la ministre a été un peu plus timide, selon le député de Jonquière.

Le péquiste aurait aussi aimé que la ministre soit plus ouverte envers la diversification des revenus demandée par les municipalités et, sur la taxation des infrastructures industrielles comme les barrages, il a noté une fermeture complète.

Je n’ai pas senti d'ouverture, alors que c'est quand même fascinant de voir qu’il y a beaucoup de règles qui datent des années 30. Le minimum, c'est qu'il y ait une réforme sur la fiscalité des grandes entreprises, souligne Sylvain Gaudreault.

Andrée Laforest en a profité pour les enjoindre de favoriser l’entrepreneuriat et de développer le secteur numérique.

Saguenay–Lac-St-Jean

Affaires municipales